Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Attaque jihadiste: quatre pays ouest-africains renforcent leur coopération à Abidjan
Publié le jeudi 24 mars 2016  |  AFP
Sécurité:
© AFP par SIA KAMBOU
Sécurité: 4 pays ouest-africains unissent leurs forces à Abidjan pour lutter contre le terrorisme
Les ministres en charge de la sécurité de la Côte d`Ivoire, du Mali, du Burkina Faso et du Sénégal, réunis à Abidjan, se sont accordés, jeudi, sur des mesures dans le cadre de la prévention et de la lutte contre le terrorisme.
Comment




Abidjan - Les ministres de la sécurité de Côte d’Ivoire, du Burkina Faso, du Mali et du Sénégal ont décidé jeudi à Abidjan de renforcer les relations entre leurs services face à la menace jihadiste régionale.

Les ministres ont décidé de "mutualiser leurs efforts" en instituant des rencontres régulières afin de "mettre à jour les informations", dans la cadre d’une "unité d’action" et d’une "collaboration systématique", selon un communiqué officiel publié au terme de leur réunion de 48 heures.

Les quatre ministres - Hamed Bakayoko (Côte d’Ivoire), Simon Compaoré (Burkina), Salif Traoré (Mali) et Abdoulaye Daouda Diallo (Sénégal) - ont également appelé à "accélérer la création de la carte d’identité biométrique" qui permettra "la traçabilité des mouvements de part et d’autres des frontières".

Hormis le Sénégal, ces pays ont déjà été visés par des attaques jihadistes: Côte d’Ivoire (13 mars, 19 morts), Burkina Faso (15 janvier, 30 morts) et Mali (20 novembre 2015, 20 morts).

La réunion d’Abidjan s’est ouverte au lendemain de la publication par les autorités ivoiriennes de l’identité du principal suspect (Kounta Dallah) de l’attaque jihadiste du 13 mars, qui a fait 19 morts à Grand-Bassam, une station balnéaire ivoirienne.

Quinze personnes ont été arrêtées dans le cadre de l’enquête. Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a revendiqué l’attaque perpétrée à Grand-Bassam, en réponse à l’opération antijihadiste au Sahel menée par la France et ses alliés.

ck/jhd
Commentaires


Comment