Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Bouna : Nialé Kaba réconforte les parents des victimes de la crise inter- communautaire
Publié le mercredi 30 mars 2016  |  Abidjan.net
Bouna
© Abidjan.net par Marc Innocent
Bouna : Nialé Kaba réconforte les parents des victimes de la crise inter- communautaire
Le Ministre du Plan et du développement, Nialé Kaba a rendu visite aux familles des victimes de la crise inter- communautaire qui secoue la région du Bounkani ce Mardi 29 Mars 2016.
Comment




Au troisième jour de son séjour à Bouna, il s’est agit pour le Ministre du Plan et du développement, Nialé Kaba de rendre visite aux familles des victimes de la crise inter- communautaire qui continue de secouer la région du Bounkani. A la tête d’une forte délégation elle a fait le tour de six quartiers de la commune de Bouna qui abritent les familles des défunts, ce Mardi 29 mars. Emotion, tristesse et pleurs étaient au rendez vous après la violence de feu des dozos lobi qui ont prétextés des représailles contre les éleveurs peulhs pour semer l’effroi et l’émoi au sein des paisibles populations .Ce sont 8 personnes qui sont tombés sous la puissance de feu des individus sans foi, ni loi dans la commune. « Nous sommes là avec vous en famille. Nous avons nos modes de règlements des conflits .Mais hélas en ce jour nous déplorons des morts. Essuyez vos larmes et remettez vous à Dieu. En pareil circonstance, il faut savoir pardonner » plaidera l’honorable Kangouté Moctar le porte-parole de la délégation. Il continuera en rassurant les familles quand aux dispositions prises par le gouvernement afin que justice soit rendue.

En effet depuis le jeudi 24 mars 2016, des individus armés s’en sont violemment pris à des peulhs dans un parc à bétail à Bouna au motif que dans les zones rurales, leurs bœufs ravagent leurs cultures dans cette période accrue. Voulant s’interposer et appeler à aller à l’apaisement Gbané Aboulaye sera froidement abattu par les dozos. Il s’en suivra des attaques contre les populations autochtones Koulango et Malinké .Le marché central sera incendié après que les dozos n’aient pu avoir accès à la cour royale qu’ils avaient prévu détruire. Leur sale besogne sera poursuivie dans toute la région ou les peulhs seront pourchassés et massacrés. Leur bétail sera volée et décimés et à ce jour l’on dénombre plus de 30 morts, de nombreux disparus, plus de 5000 déplacés et des refugiés au Burkina et au Ghana voisins.

Cadre du Bounkani, Député et membre du gouvernement, Nialé Kaba a décidé de venir au secours des populations sinistrées.

Dans la matinée, elle a reçu le soutien de trois Députés du Gontougo venu s’enquérir des nouvelles de leurs parents du Bounkani. Les honorables Yeboua ceverin, d’Assueffry -Transua, Yao Soumaila de Tankessé et Siaka Ouattara de Sepingo- Taoudi ont accompagnés le Ministre du Plan et du Développement qui a fait un don au Préfet de région Tuo Fozié afin de venir en aide aux déplacés qui ne cessent de remplir la ville de Bouna. Il s’agit de 3 tonnes de riz, des cartons d’huile et de cube Maggi, et des boites de tomate.

Au Préfet elle a témoigné son remerciement pour l’engagement aux cotés des populations sinistrées. « Je suis ici aux cotés des parents autochtones et des peulhs qui sont l’objet de violence et qui ont tout perdu. J’ai vu et j’irai à la suite de mes pairs qui sont venus au nom du gouvernement faire un point de la situation une fois à Abidjan. Je demande aux uns et autres d’avoir de la retenu et de savoir raison gardée. La violence ne peut pas résoudre les crises et il faut aller à l’apaisement » indiquera t –elle pleine, d’émotion.

Le Gouverneur a quand à lui salué le geste de Nialé Kaba et rassuré les déplacés présents, quand aux mesures prises pour sécuriser la région et permettre leur retour progressif dans leur zones respectives.

Il a confirmé le déploiement depuis des forces de défenses et de sécurité dans la région et promis aux uns et aux autres que la justice fera son travail.

Le lundi 28 mars dernier, l’on a procédé à l’enterrement des premiers corps qui pour certains ont commencés à entrer en putréfaction à la morgue de Bouna devenu trop exigu. Ce sont déjà 17 inhumations pendant que l’on signale dans les campagnes reculés des corps qui joncent les broussailles. Jusqu’ à ce jour des populations des zones les plus reculées appellent au secours car toujours sous l’emprise des dozos qui ont commencés à voler leur bétail et à le conduire dans les pays limitrophes. Vivement que des mesures vigoureuses soient rapidement prises pour mettre fin à l’escalade de la violence et aux tueries gratuites.

C’est dans cette atmosphère de terreur crée par les dozos lobi, que le Ministre d’Etat, Ministre de la sécurité intérieure est arrivé à Bouna ce Mercredi pour tenter de trouver une équation à ce phénomène de dozos qui continue d’alimenter l’actualité après l’attaque terroriste de Grand-Bassam.



Marc ATIGAN
Reporter
Commentaires


Comment