Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Séminaire d’approbation de la Loi relative à l’accès à l’information/ Le CICG et la CAIDP sensibilisent le Réseau des Services Gouvernementaux de Communication (RSGCOM)
Publié le vendredi 15 avril 2016  |  Abidjan.net
CAIDP/
© Abidjan.net par CK
CAIDP/ Séance de sensibilisation du réseau des responsables de communication
Jeudi 14 avril 2016. Abidjan. M. Kebe Yacouba, directeur de la CAIDP et Mme Konan Payne, directrice du CICG ont présidé le séminaire d`approbation de la Loi relative à l`accès à l`information pour sensibiliser le réseau des responsables de communication.
Comment




Quelques mois après la rencontre avec les présidents ou représentants des Organisations Professionnelles des Médias (OPM), des éditeurs de presse, des journalistes de différents organes de presse, des responsables des radios de proximité, ce fut le tour des responsables de communication réunis au sein du Réseau des Services Gouvernementaux de Communication de bénéficier du séminaire sur le thème d’approbation de la loi N° 2013-867 du 23 décembre 2013 relative à l’accès à l’information d’intérêt public organisé par la Commission d’Accès à l’Information d’Intérêt Public et aux Documents Publics (CAIDP) en collaboration avec le Centre d’Information et de Communication Gouvernementale (CICG).

M. Kebe Yacouba en présence de ses partenaires a dans son adresse présenté mais aussi expliqué aux membres du réseau la loi sur l’accès à l’information d’intérêt public, ainsi que son décret d’application N° 2014-462 du 6 août 2014.

Ouvert ce jeudi 14 Avril 2016 à Abidjan, ce séminaire consiste à expliquer l’essence de la loi sur l’accès à l’information aux séminaristes du jour. Pour le bon déroulement d’une telle action, le président Kebe Yacouba a demandé aux membres dudit réseau de s’imprégner des différentes articulations des textes de loi pour être plus à l’aise dans leur stratégie de communication.

Comme à l’accoutumé, il a rappelé que l’article 10 de la loi oblige les organismes publics à nommer ces responsables de l’information, que nous appellerons points focaux, qui seront donc vos contacts directs dans les administrations.

Ainsi il a invité les institutions concernées de permettre aux hommes de médias de travailler en toute tranquillité.

Espérant que cet atelier permettra aux responsables de services de communication de comprendre l’utilité de la loi N° 867-2013 du 23 décembre 2013 portant droit d’accès à l’information d’intérêt publics, il a invité les membres du réseau à faire de cette loi la leur.

Aux dires de M.Kebe Yacouba, la CAIDP a décidé de démarrer cette campagne de vulgarisation de loi par les médias pour des raisons à priori évidentes dont le droit du public à l’information qui est une revendication historique des journalistes.

Mais aussi dans le Pacte international relatif aux droits civils et politiques du 16 décembre 1966 et également dans la convention des Nations unies contre la corruption de 2005.

"A l’issue de cette formation, vous aurez compris et assimilé tout le processus d’accès aux documents publics et je souhaite que vous soyez des sources officielles, pour les journalistes, vos collaborateurs directs. Afin que ceux-ci puissent obtenir les informations vrais, pour le bien-être de tous" a-t-il conclu.

Quant à Madame Konan Payne, co-organisatrice de cet atelier a indiqué que ce séminaire destiné aux membres du Réseau des Services Gouvernementaux de la Communication, premier outils mis en place par le CICG en 2004. Ainsi qu’aux membres du groupe de communication du Système des Nations Unies, bénéficiaires de cette loi était d’une utilité nécessaire.

Selon elle, le CICG a mis à la disposition de la CAIDP le RSGCom parce qu’ils sont des acteurs sectoriels importants de la chaîne de l’accès à l’information officielle du gouvernement, ce séminaire de formation leur permet de mieux comprendre ladite loi en vue de donner un coup d’élan à la vulgarisation du droit d’accès à l’information et aux documents publics.

Aux responsables et secrétaires des services de communication des structures sous tutelle, bénéficiaires dudit atelier, elle a indiqué qu’ils ont un rôle important à jouer. Ainsi elle les a invité à plus de rigueur et abnégation pour une communication gouvernementale au service des populations.
Commentaires


Comment