Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Dikodougou-Ouattaradougou/ quartier senoufo ravagé par le feu: Les familles sinistrées reçoivent des vivres et non vivres du DG des douanes et des cadres du département
Publié le lundi 18 avril 2016  |  Autre presse
Dikodougou-Ouattaradougou/
© Autre presse
Dikodougou-Ouattaradougou/ quartier senoufo ravagé par le feu: Les familles sinistrées reçoivent des vivres et non vivres du DG des douanes et des cadres du département
Comment




Des vivres et non, vivre composés de tonnes de riz, de mais , de motos, vélos neufs , matelas, d’appareils de traitements de coton, d’ustensiles de cuisines, de vêtements, argent en espèce … apportées aux familles sinistrées du quartier senoufo du village Ouattaradougou ravagé par le feu.

Le directeur général des douanes de Côte d’Ivoire le général Issa Coulibaly, député de la circonscription électorale de Dikodougou-Guiembé et des cadres du département sont venus le 16 avril 2016 au secours des familles sinistrées du quartier senoufo dont les maisons, greniers et biens ont été ravagés par le feu dans le village Ouattaradougopu situé dans la sous préfecture de Boron au Nord de la Côte d’Ivoire. Ce sont des vivres et non vivres composées de tonnes de riz, de maïs, de motos, vélos neufs , ustensiles de cuisines, de vêtements , de matelas, des appareils de traitement de coton et un soutien financier à la rescapée des flammes Dame Sekongo Tchèlègnon brulée au premier degré qui ont été remis aux chefs de familles Yéo siriki, Sekongo Donipoho, Yéo Guidadjo, Tuo Abou, Soro Adama, Sekongo Navigué et Yéo Nambé Pascal tous des producteurs agricoles. C’était en présence du sous préfet de Boron Aboh Koffi Jérôme, du suppléant siégeant du député Soro Tiohona des chefs coutumiers et religieux, du lieutenant de police Yéo Sekonhon chargé de mission du DG des douanes et de nombreux cadres venus soutenir ces familles qui ont perdu dans le feu le 28 janvier dernier.

« Les familles senoufo sont toujours aux champs même quand le sous préfet arrive pour des messages se sensibilisation et c’est regrettable. Ce qui est arrivé est seulement dans le quartier senoufo qui n’est pas entretenu, des touffes d’herbes sèchent jonchent de partout et ce sont ces herbes sèches qui ont conduites le feu des tas d’immondices jusqu’aux maisons couvertes en pailles. Nos populations n’entretiennent pas leur environnement immédiat et cela pose des problèmes. Nous avons demandé des pare-feux tout autour des villages pour éviter que les maisons soient envahies par les flammes » a déclaré le sous préfet de Boron Aboh Koffi Jérome .Les maisons en tôles ont résistées et ce sont les maisons couvertes de pailles et des greniers qui sont partis en fumés a t-il précisé. Merci de la solidarité des cadres du département de Dikodougou qui se sont mobilisés autour de leur leaders le général des douanes Issa Coulibaly pour nous permettre de soulager ces chefs de familles qui ont tout perdu et aux populations je demande de rester calmes et vaquer à leurs occupations et ensemble nous verrons ce qui doit être fait pour qu’elle puisse se prendre en charge a recommandé le sous prefet.

Le député suppléant siégeant Soro Tiohona chef de délégation prenant la parole a adressé des remerciements à l’endroit du corps préfectoral et du directeur général des douanes le général Issa Coulibaly. « Il est celui qui fédère les cadres et cette action de solidarité est à mettre à son initiative. Que toutes les bénédictions faites par nos parents à son endroit puissent s’exaucer et nous prions Dieu pour qu’un tel événement n’arrive plus dans notre département ». L’environnement a-t-il poursuivit est le premier cadre de vie de toutes personnes, un environnement insalubre envoie beaucoup de choses notamment les vecteurs de maladies et tout ce qu’il y a comme dangers permanents. Ce qui est arrivé si l’environnement était assaini on aurait limité énormément les dégâts. Je partage entièrement les propos du sous préfet et j’en ferai l’écho dans nos villages et hameaux afin d’éviter de tels désolations a conclut le député suppléant Soro Tiohona.

La question de la scolarisation des enfants a été abordée par le représentant de l’état « Des parents préfèrent le lotissement des villages au lieu de procurer un acte de naissance à leurs enfants et les mettre à l’école. Le village Ouattaradougou a été lotis deux fois et veut faire une extension, je ne peux pas accepter que les enfants en âge d’aller à l’école ne possèdent pas d’acte de naissance et que des millions de FCFA soit mobilisés pour la réalisation de lotissements… » a mis en garde le commandant. Le porte parole de bénéficiaires a fait des bénédictions aux donateurs. La cérémonie a prit fin par une visite des lieux du sinistre.

Benogo TOURE
(Correspondant des savanes)
Commentaires


Comment