Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
NTIC
Article
NTIC

Le piratage de logiciels atteint des sommets en Afrique : voici de bonnes raisons d’utiliser des produits authentiques
Publié le jeudi 28 avril 2016  |  Ivoire-Presse
Lutte
© Autre presse par DR
Lutte contre le piratage des logiciels - Le Burida, Microsoft et Sage organisent un séminaire.
Jeudi 21 novembre 2013 - Novotel -
Comment




Laisseriez-vous des pirates piller votre maison ou s'approcher de votre famille ou de votre entreprise ? Sans doute pas. Pourtant, dans toute l'Afrique, un grand nombre de gens s'exposent sans réfléchir à de graves ennuis en laissant des logiciels piratés pénétrer les recoins les plus secrets de leur vie. Les produits pirates représentent même 80 % des logiciels installés en Afrique et si chacun d'entre eux était un vrai pirate menaçant votre sécurité personnelle, cela représenterait un problème de sécurité nationale.
Les entreprises du Moyen-Orient et d'Afrique dépensent 8 milliards d'USD par an pour lutter contre les problèmes que provoquent les logiciels malveillants dissimulés dans des logiciels piratés. Selon une étude réalisée conjointement par IDC et l'Université nationale de Singapour (NUS), il faut ajouter à cette somme deux milliards d'USD que dépensent aussi les utilisateurs privés.
Comparez ces chiffres aux 18 milliards d'USD que la piraterie maritime coûte au monde entier et vous comprendrez facilement que la piraterie logicielle est une vraie menace.
Heureusement, il ne tient essentiellement qu'à vous d'en être victime ou non.
Si vous vous posez des questions sur les coûts et les risques, voici quatre éléments à prendre en compte :
Gardez les délinquants à distance
Faire entrer un logiciel piraté chez soi ou dans une entreprise revient à y inviter un délinquant. L'International Data Corporation (IDC) a fait état de liens entre les logiciels pirates et la cybercriminalité. Les logiciels malveillants téléchargés délibérément sur des logiciels piratés par des syndicats de cyberdélinquants servent ensuite à lancer des attaques. Ces délinquants peuvent les utiliser pour voler vos mots de passe, imiter le site de votre banque et ouvrir grandes les portes de votre système d'exploitation à des pirates informatiques.
Les utilisateurs et les entreprises du monde entier courent d'ailleurs 33 % de risques d'avoir un jour affaire à des logiciels malveillants s'ils installent des logiciels pirates ou s'ils achètent des PC en contenant. Le risque d'être victime d'attaques virtuelles est encore plus grand en Afrique, puisque le continent africain représente 10 % des cas de cybercriminalité dans le monde.
Tirez un meilleur parti de vos investissements
La première des mesures de protection, c'est d'acheter des logiciels authentiques. C'est vrai, un logiciel authentique coûte plus cher. Mais pas sur le long terme, surtout s'il faut dépenser des sommes importantes pour réparer des dommages provoqués par une attaque virtuelle. Acheter un PC pré-équipé d'un système d'exploitation Microsoft authentique est le moyen le plus économique d'acquérir des licences pour un système Windows sans risquer de voir s'accumuler plus tard les coûts liés à des logiciels piratés.
Le cloud computing représente également une solution abordable de paiement à l'utilisation qui évite d'acheter des suites logicielles complètes. Les services cloud sécurisés offerts par des sociétés réputées telles que Microsoft permettent d'accéder gratuitement à des mises à jour de sécurité. Les serveurs de cloud peuvent en effet mettre des ressources communes à la disposition de tous leurs utilisateurs afin d'offrir la protection la plus performante du marché sans aucun frais.
Soyez à jour
Les logiciels authentiques vous offrent plus de productivité, un démarrage plus rapide, une autonomie prolongée, un meilleur graphisme, une personnalisation plus poussée et des performances supérieures. Surtout, ils s'accompagnent de mises à jour de sécurité qui s'installent automatiquement.
Utiliser des logiciels à jour est tout aussi important. Windows XP, par exemple, est un logiciel obsolète encore largement utilisé en Afrique. Bien que les règles de Microsoft en matière de durée du support prévoient que les produits restent pris en charge pendant 10 ans, Windows XP a atteint ce terme en avril 2014 et aucune mise à jour n'est donc plus disponible. Dans le même temps, Microsoft continue de développer de nouveaux logiciels, mieux adaptés aux besoins des utilisateurs et plus efficaces contre des attaques virtuelles toujours plus complexes.
C'est pourquoi utiliser des logiciels Windows 10 authentiques est un moyen efficace de rester hors d'atteinte des cyberdélinquants. Bien que 43 % des utilisateurs n'installent pas les mises à jour de sécurité, celle-ci est désormais intégrée grâce au cloud computing et à de nouveaux logiciels tels que Windows 10. Windows 10 comprend un système de connexion sans mot de passe utilisant simplement le regard ou le toucher, et les mises à jour sont automatiquement délivrées afin que le système soit constamment à jour. Les logiciels piratés, en revanche, ne reçoivent aucune mise à jour automatique et sont donc plus vulnérables aux attaques virtuelles.
Développez l'économie et multipliez vos prospects
À long terme, l'intérêt d'utiliser des logiciels authentiques est évident non seulement pour le grand public et les entreprises, mais également pour des économies et des collectivités tout entières. Dans une économie de la connaissance, les logiciels authentiques stimulent la croissance et favorisent les processus de propriété intellectuelle (IP).
Il revient évidemment aux utilisateurs de faire des choix avisés. Mais le secteur public doit aussi se charger d'informer les citoyens sur les risques et d'actualiser la législation contre la cybercriminalité pour pouvoir lutter efficacement contre les cyberdélinquants et les revendeurs de logiciels illégaux. Au vu de tout ce que les économies et les collectivités ont à perdre, personne n'a intérêt à laisser la voie libre au piratage logiciel.
Commentaires


Comment