Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Santé
Article
Santé

Côte d’Ivoire/ Les maladies transmissibles sont la principale cause de mortalité à Taabo (CSRS)
Publié le lundi 9 mai 2016  |  AIP
African
© Abidjan.net par CSRS
African Institutions Initiative: Chercheurs et bailleurs de fonds font le point
Mercredi 27 avril 2016. Grand-Bassam. Cérémonie d`ouverture de la réunion de consultation de la Fondation Wellcome Trust finance l`African Institutions Initiative (AII) et du Centre suisse de Recherches scientifiques (CSRS) en Côte d`Ivoire.
Comment




Taabo, Les maladies transmissibles sont à 59% la cause de la mortalité dans la Sous-préfecture de Taabo, indiquent les résultats des observations sur les indicateurs démographiques et sanitaires entreprises par le Centre Suisse de Recherches Scientifiques (CSRS).

Ces résultats rendus public le 23 avril, à Taabo en présence des autorités administratives, politiques et coutumières de la localité, révèlent aussi que ces maladies sont suivies respectivement par le paludisme enfants de 0 à 4 ans, les maladies respiratoires chez les moins d’un an, et le VIH/ SIDA chez les personnes de 0 à 45 ans.

La même étude a montré que 73% des décès et 52 % des accouchements ont lieu à domicile, et que l’espérance de vie est de 55,8 ans contre 60 ans au moins, selon les normes sanitaires, tandis que la fécondité chez les 15 à 19 représente 11%, ce qui est largement supérieur aux normes sanitaires qui sont inférieures à 2 %.

De même, au niveau du profil social, 71% de la population continue de déféquer à l’air libre, seulement 39% a accès à l’eau de robinet et 23% à l’eau des pompes villageoises.

Le préfet du département de Taabo qui a présidé l’atelier de restitution des résultats, a remercié le CSRS, et l’ONG Fairmed pour toutes leurs actions en faveur des populations, mais aussi pour leur bonne et franche collaboration avant de souhaiter que cette collaboration permette à des élus locaux et forces vives de se rendre en Suisse pour s’imprégner de l’expérience de ce pays.

(AIP)
kd/fmo/ask
Commentaires


Comment