Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Logements sociaux/ Le ministre Gnamien Konan s’enquiert de l’état des lieux à Anyama et Yopougon
Publié le vendredi 20 mai 2016  |  Abidjan.net
Logements
© Autre presse par DR
Logements sociaux/ Le ministre Gnamien Konan s’enquiert de l’état des lieux à Anyama et Yopougon
Jeudi 19 mai 2016. Abidjan. Le ministre Gnamien Konan sur les chantiers de construction des logements économiques et sociaux d`Anyama et Yopougon.
Comment




Le ministre de l’Habitat et du logement social, Gnamien Konan a effectué ce jeudi 19 mai une tournée sur les chantiers de construction des logements économiques et sociaux. Tour à tour, il s’est rendu sur trois chantiers à savoir la résidence Akwaba d’Ebimpé-Abidjan, la cité Batim d’Anonkoua Kouté et la cité Ado dans la commune de Yopougon. Partout, le constat est le même. Les promoteurs ont soulevé des difficultés qui pourraient inévitablement avoir des répercussions sur les délais de livraison de ces logements. Ce sont notamment des travaux de drainage, de l’électrification, de l’accès à l’eau potable ainsi que les travaux d’assainissement et le temps de réception du matériel de construction commandé hors du pays. « Nous allons faire le nécessaire pour que vous puissiez livrer les maisons », a garanti le ministre Gnamien Konan après s’être imprégné des réalités du terrain. Il a trouvé inconcevable que ces belles cités déjà construites ne soient pas habitées.

« Le gouvernement est plus pressé que les souscripteurs car il veut voir sa promesse de livrer aux populations 1050 à 2050 logements économiques et sociaux se réaliser », a confié le ministre Gnamien Konan. Il a, en outre, mis en lumière deux éléments qui pourraient aider à lever les blocages. Il s’agit notamment de jouer sur le facteur temps pour ce qui concerne des commandes qui viennent par bateau. Secundo, il a parlé des finances par la facilitation de l’accès au crédit tant bien chez les acquéreurs que chez les promoteurs. Toutefois, il ne faudrait pas perdre de vue la nécessité d’avoir des promoteurs capables de construire des maisons dans les délais, a-t-il insisté.

Notons que la cité Akwaba Ebimpé-Abidjan s’étend sur une superficie de 65ha et doit abriter un dispensaire, un complexe culturel, un terrain de sport, une église, une mosquée, un collège, un marché, une école primaire, un poste de police. La fin de la première tranche des travaux est prévue pour la fin de l’année avec 640 appartements R+3 pour quatre (4) appartements par pallier. La cité Batim d’Anonkoua Kouté couvre, elle, une superficie de 20ha ; ce sont au total 1087 logements qui seront construits avec 449 villas basses et 586 appartements. Démarrée en octobre 2013, la cité compte à ce jour 59 logements habitables. En ce qui concerne la cité Ado avec des maisons de 2 à 5 pièces, allant de 5 à 7 millions de fcfa, sur les 500 maisons basses prévues, 202 attendent leurs propriétaires, de même que les 290 appartements.
Le vœu de l’ensemble des promoteurs, ainsi que le ministre de l’Habitat et du logement, Gnamien Konan, est de voir ces cités habitées par les acquéreurs.

Danielle Tagro
Commentaires


Comment