Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Lutte contre l’érosion côtière: Grand-Lahou choisi comme site pilote
Publié le dimanche 22 mai 2016  |  Fraternité Matin
Grand-Lahou/Appui
© Abidjan.net par Marc Innocent
Grand-Lahou/Appui au secteur de la pêche: une délégation de la banque mondiale en prospection
Mardi 27 Janvier 2015. Grand-Lahou. Dans le cadre du développement des ressources halieutiques en Côte d`Ivoire, Monsieur Benoît Bosquet, directeur du département environnement et ressources naturelles de la Banque Mondiale, chef de délégation accompagné du maire Djaya Jean, a effectué une visite dans la ville de Grand-Lahou pour s`enquérir des problèmes que rencontre la ville en ce qui concerne la Pêche et l`érosion côtière.
Comment




Dans le cadre de la lutte contre l’érosion côtière, Grand-Lahou a été choisi comme site pilote pour abriter le programme d’assistance technique de la Banque mondiale dénommé West african coastal areas (Waca). C’était lors de l’atelier du 18 au 19 mai, dans ladite ville, portant sur le projet régional d’assistance technique de lutte contre l’érosion côtière et d’adaptation au changement climatique en Afrique de l’ouest.

Le directeur sectoriel de la Banque mondiale pour l’Afrique de l’ouest du pôle environnement et ressources naturelles, Benoît Bosquet, a fait savoir que les défis à relever dans cette localité sont emblématiques que ceux de tout le littoral ouest-africain depuis la Mauritanie jusqu’au Gabon. Ainsi, il est prévu, à Grand-Lahou, des activités, la formulation de profil de risques, le développement de la planification spatiale et la préparation d'un plan multisectoriel d’investissement. Afin de s’imprégner des réalités, la Banque mondiale, accompagnée d’experts nationaux et internationaux, a, lors de cet atelier, effectué une visite de terrain sur le plan d’eau lagunaire.

Benoît Bosquet a, toutefois, loué la stratégie nationale de gestion de l’environnement côtier et le plan d’actions adoptés en 2016, par le gouvernement ivoirien, du fait que la façade maritime ivoirienne abrite plus de 40% de la population et 50% des activités économiques du pays. En outre, il déplore le fait que la côte s’érode à cause de l’extraction du sable, de la construction des ports et barrages sur les fleuves et la pollution, l’urbanisation rapide.
... suite de l'article sur Fraternité Matin

Commentaires


Comment