Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
NTIC
Article
NTIC

Coopération Ivoiro-tunisienne/TIC – Plusieurs conventions signées.
Publié le mardi 24 mai 2016  |  Ministères
Ministre
© Ministères par DR
Ministre tunisien des Technologies de la Communication et de l’Économie Numérique.
Dans le Cadre de la 3ème édition des Journées de l’Entreprise Numérique (JEN 2016), M. Bruno Koné, Ministre de l’Économie Numérique et de la Poste, Porte-Parole du Gouvernement a participé avec son homologue Nooman FEHRI, Ministre tunisien des Technologies de la Communication et de l’Économie Numérique , à un panel de haut niveau qui s’est tenu le 20 Mai 2016 au Palais de la culture. Le Ministre FEHRI conduisait une délégation de 50 entreprises tunisiennes.
Comment




Dans le Cadre de la 3ème édition des Journées de l’Entreprise Numérique (JEN 2016), M. Bruno Koné, Ministre de l’Économie Numérique et de la Poste, Porte-Parole du Gouvernement a participé avec son homologue Nooman FEHRI, Ministre tunisien des Technologies de la Communication et de l’Économie Numérique , à un panel de haut niveau qui s’est tenu le 20 Mai 2016 au Palais de la culture. Le Ministre FEHRI conduisait une délégation de 50 entreprises tunisiennes.
Pour illustrer sa vision du numérique, le Ministre FEHRI a dans son adresse, utilisé l’image du Tsunami : surfer sur la vague ou se faire engloutir par les flots impétueux. Pour surfer sur la vague du numérique, il propose une stratégie basée sur quatre piliers: l’accessibilité, la formation, la dématérialisation, et le cadre règlementaire.
Le Ministre KONÉ a quant à lui, salué l’excellence de la coopération ivoiro-tunisienne. 17 conventions ont été signées en un an. Pour revenir à la thématique des JEN-2016, il estime qu’une entreprise numérique doit avoir une vision et un plan numériques, pour toutes les dimensions de son activité. Aussi, le numérique intègre les notions de mobilité et d’accélération qui modifient la façon de concevoir et de gérer les entreprises.
Après les allocutions d’ouverture, les deux Ministres ont animé un panel, avec pour thème, « Comment améliorer la maturité numérique des entreprises ?». M. Nooman FEHRI a développé son argumentaire autour des quatre piliers cités dans son discours inaugural, à savoir l’accessibilité, la formation, la dématérialisation et le cadre réglementaire et juridique. Quant au Ministre Bruno KONÉ, sa réponse tourne autour de 5 axes qui doivent se développer simultanément. Ce sont : le cadre juridique et réglementaire, le développement d’infrastructures, la création de contenus locaux, le développement des capacités humaines et l’accessibilité. Pour ce dernier axe, il met au centre de ses priorités, la baisse du coût des communications.
En marge des JEN-2016, deux conventions ont été signées, entre d’une part l’Autorité de Régulation des Télécommunications/TIC de Côte d’Ivoire (ARTCI) et l’Agence Nationale de Certification Electronique (ANCE) de Tunisie, et d’autre part entre l’ARTCI et l’Agence Tunisienne de l’Internet (ATI). La première convention fixera les modalités de coopération dans les domaines couverts par leurs missions respectives, notamment, la sécurité des transactions électroniques, la certification électronique et la cryptologie. La seconde convention entre l’ARTCI et l’ATI, portera notamment sur la gestion des noms de domaine, l’adressage IP et la gestion des points d’échanges Internet.
Pour mieux comprendre le modèle ivoirien d’économie numérique, le Ministre FERHI a eu deux séances de travail avec l’Agence Nationale du Service Universel des Télécommunications/TIC (ANSUT) et le VITB de Bassam. Il a invité en Tunisie les responsables de l’ARTCI et ceux de l’ANSUT pour poursuivre et approfondir les échanges.
Apres la séance de travail au VITIB le samedi 21 mai, les Ministres FERHI et KONÉ se sont rendus à la cour royale, où en l’absence de sa Majesté TANOE Amon, Roi de Grand-Bassam, ils ont été reçus par la notabilité. Puis ils se sont recueillis à l’Etoile du Sud en signe d’hommage aux innocentes victimes lâchement assassinées le 13 mars 2016.
Commentaires


Comment