Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

La Côte d’Ivoire au nombre des pays africains qui attirent le plus les capitaux étrangers estime la Banque Mondiale
Publié le lundi 6 juin 2016  |  Abidjan.net
Conférence
© Abidjan.net par Marc Innocent
Conférence de presse fin de mission de M. Klaus Tilmes Directeur commerce et compétitivité Banque mondiale
Le directeur en charge du Commerce et de la Compétitivité de la Banque mondiale a animé vendredi une conférence de presse de fin de mission en terre ivoirienne.
Comment




La Côte d’ivoire dispose d’importants atouts, qui attirent les capitaux étrangers. C’est ce qu’a annoncé vendredi au cours d’une conférence de presse de fin de mission en Côte d’ivoire du Directeur du département Commerce et Compétitivité de la Banque Mondiale, Klaus Tilmes.

Il a dit être « impressionné » par les reformes entreprises par la Côte d’ivoire ces dernières années. Ce qui lui a valu d’être classée parmi les économies les plus dynamiques du continent. Il a salué la volonté du Gouvernement d’accorder une part importante dans le financement du Plan National de Développement (PND) au secteur privé.

Même si la Côte d’Ivoire présente un bon visage au niveau économique, Klaus Tilmer a relevé quelques faiblesses qu’il convient de régler si l’ambition des autorités ivoiriennes est de parvenir à faire de la Côte d’Ivoire un pays émergent dans la période indiquée. Selon le haut fonctionnaire de la Banque mondiale, la Côte d’Ivoire devrait veiller à initier plusieurs réformes dans les secteurs du transport, des infrastructures, du port et surtout dans le secteur de la logistique, qui reste capital pour un secteur privé qui se veut dynamique. Il a en outre insisté sur la nécessité pour la Côte d’Ivoire d’engager des actions au niveau de la transparence et de la fiscalité.

Durant son séjour en terre ivoirienne, Klaus Tilmer a rencontré plusieurs personnalités ivoiriennes aussi bien au niveau du Gouvernement que du secteur privé.

Elisée B.
Commentaires


Comment