Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Prévention des conflits agriculteurs-éleveurs dans la Bagoué : Siama Bamba décline ses solutions
Publié le mardi 7 juin 2016  |  L’intelligent d’Abidjan
Comment




Siama Bamba, président du Conseil régional de la Bagoué était à nouveau sur le terrain du 23 au 26 mai 2016. Cette fois, il était question pour lui, de prémunir sa région du spectre de Bouna où des affrontements partis d'un contentieux entre agriculteurs et éleveurs avaient occasionné plus de 30 morts. Avec l’appui du président de la filière bétail, le colonel-major Sory Dembélé, M. Siama Bamba a initié, dans ce sens, une tournée de sensibilisation des acteurs de ces deux entités socio-économiques dans les 3 chefs-lieux de département. A savoir Boundiali, Kouto et Tengréla. A chaque étape de cette caravane, Siama Bamba a écouté les récriminations des deux parties. Les agriculteurs ont dépeint comme désagréments entre autres, la mauvaise foi des bouviers lors des destructions des champs, la transhumance des bêtes et le manque d’enclos pour parquer le bétail. De leur côté, les acteurs du bétail se sont plaints de l’intolérance de leurs hôtes qui se font souvent justice et l’absence de canaux de règlement des contentieux à la base pour éviter des débordements. Face à ces préoccupations, Siama Bamba a décliné ses solutions qui vont de la mise en place de comités villageois là où il n’y en a pas, à l’exécution de projets structurants. Ce sont notamment la construction d’un centre agro-pastoral dans la région, dans le cadre d’un partenariat avec l’association italienne Firomns et le marché à bétail de Tengréla, validé par l’UEMOA. Il a demandé aux éleveurs de poser des actes forts dans le sens du raffermissement de la cohésion en quittant les campements pour s’installer dans les villages et à respecter les us et coutumes de leurs hôtes pour une intégration totale. Et ce, dans le respect des lois de la Côte d’Ivoire. Il a également préconisé l’application de la réglementation en matière de réparation des dommages des bêtes dans les champs ; la redynamisation des comités villageois de règlement des contentieux et l’intégration réelle des Peulhs dans les villages d’accueil. « La cohésion se nourrit de contact humain, de vie en communauté. Je voudrais prier nos frères éleveurs à s’installer dans les villages. Quand on vit ensemble, quand on se connait, on se côtoie dans le respect de nos principes et différences, on peut alors régler aisément les contingences inhérentes à la cohabitation », a-t-il relevé. Puis, il a indiqué que la cohabitation pacifique et harmonieuse s’inscrit dans la dynamique du développement local qui, profite à tous. Au nom de ses pairs, Sory Dembélé a salué le sens de l’anticipation du président du Conseil régional et a promis tout son appui pour l’exécution des solutions arrêtées.
Après cette caravane de sensibilisation, Siama Bamba a procédé du lundi 23 au jeudi 26 mai 2016, à la remise de plusieurs infrastructures réalisées par sa structure d’un coût global de 127 millions FCFA. Il s’agit du centre de santé réhabilité de Lomara (Tengréla) qui comprend le dispensaire, la maternité ainsi que les logements de la sage femme et de l'infirmier ; le moulin-décortiqueur aux femmes du village de Tioro (Kouto) ; l’électrification du village de Kounoumon (Boundiali) ; le dalot sur l’axe Kambiala-Kounoumon ; le bâtiment de 3 classes du village de Douasso et la maternité de Mougnini.

OG (Infos Sercom)
Commentaires


Comment