Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Plaidoyer pour le renforcement de la facilitation des échanges des agents aux frontières de la CEDEAO
Publié le mercredi 15 juin 2016  |  AIP
Comment




Des experts réunis à la table ronde sur les mesures non tarifaires (MNT) initiée par le Centre du commerce international (ITC) et la Banque Africaine de développement (BAD) ont formulé des recommandations dont le renforcement de la dimension facilitation des échanges dans le mandat des agents aux frontières des pays de la CEDEAO.

Au terme des travaux qui se sont déroulés du mardi au mercredi à l’auditorium du CCIA au plateau, les représentants des pays de la CEDEAO , d’organisations sous-régionales et internationales ont, en outre, recommandé un appui à la mise en œuvre des politiques en matière de qualité de chaque pays, des campagnes de sensibilisation des décideurs politiques et des opérateurs économiques à travers plusieurs supports médiatiques sur les contraintes liées aux MNT.

Les participants ont également suggéré la promotion d’un nouveau système d’alerte sur les MNT, l’amélioration de l’accès à l’information commerciale, l’ inventaire des services techniques disponibles pour appuyer les entreprises à se conformer aux exigences des marchés, l’élimination progressive des restrictions des MNT.

Selon la directrice de la Division de support aux entreprises et institutions du Centre de commerce international, Aicha Agne Pouyé ces recommandations très concrètes permettront de traiter les MTN à court, moyen et long terme et dégagent très clairement les actions à mener au niveau des pays, des institutions sous régionales et internationales.

« Cet engagement nous conduit véritablement à être réaliste et pragmatique (…) Il nous faudra trouver l’équilibre entre la nécessité de collecter les recettes, car nos Etats en n’ont besoin pour se développer, mais tout en facilitant les échanges », a-telle déclaré.

Selon Jean-Guy Afrika, Expert principal en commerce si les Etats de la CEDEAO sont parvenus à la libre circulation des personnes, il leur reste à faire de même pour les produits, et ce à travers la réduction de MTN.


tad/akn/kam
Commentaires


Comment