Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

L’iman Cissé Djiguiba à propos des enfants “Microbes” : Je parie qu’il y n’a pas d’enfants Yoruba parmi eux
Publié le vendredi 17 juin 2016  |  L’intelligent d’Abidjan
Cissé
© Autre presse par DR
Cissé Djiguiba Abdallah, Imam de la mosquée du Plateau
Comment




La pose de la première pierre du complexe islamique de la communauté nigériane d’Abidjan (Comuna) a eu lieu le dimanche 12 juin 2016. La cérémonie s’est déroulée au sein de la mosquée Istidjabat au quartier Gagnoa-gare dans la commune d’Abobo.
« La mosquée, lieu de sanctification et de formation », tel est le thème de la conférence animée à cette occasion par El Hadj Cissé Djiguiba, Iman de la grande mosquée du Plateau. Pour le guide religieux, le phénomène des enfants ‘’Microbes’’, qui a pris de l’ampleur est loin de concerner les enfants de la communauté nigériane en Côte d’Ivoire. L’explication donnée par le guide religieux à son affirmation réside au fait que les enfants de cette communauté musulmane bénéficient d’une éducation solide sans complaisance. « Je parie qu’il n’y a pas d’enfants Yoruba parmi ces enfants, parce que les Yoruba éduquent leurs enfants. L’éducation chez les Yoruba est très rigide. Pour éduquer, il ne faut pas trop de pitié, les Yoruba éduquent leurs enfants avec moins de pitié » a martelé le guide religieux. Puis d’ajouter au sujet des fonctions d’une mosquée : « la mosquée est un lieu d’éducation. L’éducation est différente de la formation et de l’enseignement. La mosquée est un lieu d’apprentissage pour former les musulmans intellectuellement, socialement, culturellement et physiquement. C’est un lieu de réconciliation, de prévention de conflits et de pacification par excellence ». El Hadj Cissé Djiguiba a félicité les initiateurs du complexe islamique et les a exhortés à l’union pour réussir l’œuvre. Le président de la Comuna, El Hadj Yaya Adebayo a signifié que ce complexe s’entendra sur une superficie de 4000m2 pour un coût global d’un milliard FCFA. Il a ajouté que « ce complexe sera un lieu de culte qui donnera à ceux qui cherchent le goût d’Allah et la joie de croire sans complexe ni arrogance » L’international ivoirien Aruna Koné président d’honneur s’est réjoui que son quartier d’enfance ait été choisi pour la construction de ce complexe. Il a promis d’apporter une contribution de 7 millions FCFA à la construction de l’édifice. « À travers cette mosquée, on espère voir une éducation de la jeunesse. Ici, nous sommes à Abobo et cette commune est traitée de tous les noms en Côte d’Ivoire. Nous voulons changer cette image. Au nom de ma famille, nous allons participer à hauteur de 7 millions pour que ce projet se réalise », a souhaité Aruna Koné. Cette cérémonie a été marquée par un appel de fonds.
Ernest Famin
Commentaires

Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 3678 du 17/6/2016

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment

Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment