Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Omnisport /La FIRAPE (fédération ivoirienne de la randonnée pédestre et du bien-être): La FIRAPE admise a la parafiscalite en 2017
Publié le jeudi 23 juin 2016  |  Ministères
Omnisport/
© Ministères par DR
Omnisport/ Audience du Ministre des Sports et des Loisirs, François Albert Amichia.
Marcory le 05 Juin dernier en présence de 5000 (Cinq mille) participants les membres de la Fédération Ivoirienne de la Randonnée Pédestre et du Bien-Être (FIRAPE) conduite par sa Présidente Mme Essan Marie-Laure, est venue remercier le Ministre des Sports et des Loisirs, François Albert Amichia.
Comment




Après la randonnée nationale 2016 dénommée "Parcours du Ministre des Sports" qui s’est déroulée dans la commune de Marcory le 05 Juin dernier en présence de 5000 (Cinq mille) participants les membres de la Fédération Ivoirienne de la Randonnée Pédestre et du Bien-Être (FIRAPE) conduite par sa Présidente Mme Essan Marie-Laure, est venue remercier le Ministre des Sports et des Loisirs, François Albert Amichia. L’audience a eu lieu ce mercredi 22 juin, dans la Salle de conférence dudit Ministère au cours la matinée.

Cette visite avait deux buts principaux selon la Présidente. Il s’agissait dans un premier temps de présenter la fédération, les acquis, son évolution ainsi que ses ambitions. Puis, lui soumettre quelques doléances. La Fédération Ivoirienne de la Randonnée Pédestre et du Bien-être, a vu le jour le 13 Juin 2015 à 62 groupements sportifs ayant pour activité principale la marche à laquelle, il faut associer d’autres disciplines comme le fitness, le jogging, le stretching, les mouvements gymniques et la zumba partie. Elle compte à ce jour 188 clubs et 38.661 membres.
La FIRAPE a pour objectifs :
-Organiser le territoire national en ligues régionales ;
- Promouvoir et vulgariser le sport pour tous ;
- Mettre tout en œuvre pour atteindre le cap de 50.000 (Cinquante mille) adhérents d’ici à la fin 2017 et le million en 2020 ;
- Susciter une dynamique interne dans chaque ligue pour plus d’activités ;
- Contribuer à l’amélioration de la santé des Ivoiriens à travers la marche et les autres activités qui s’y rattachent.
Neufs ligues seront bientôt installées principalement à l’intérieur du pays.
Grâce à leurs efforts continus, elle a une couverture nationale avec 17 ligues réparties à Abidjan et à l’intérieur du pays. La FIRAPE qui a choisi pour slogan : « Sauver des vies pour donner la vie » s’est donnée pour mission d’inciter et d’exhorter les Ivoiriens à changer leurs habitudes, quand on connaît aujourd’hui l’importance de la pratique sportive sur la santé.
A cet effet, Essan Marie-Laure qui veut donner une identité médicale à la Côte d’Ivoire, a mis la santé pour tous et pour chacun, le bien-être des Ivoiriens au cœur de la politique de leur structure. Elle en a également fait un combat personnel. Pour donner corps à leurs ambitions, elle a réussi à faire signer des conventions et des partenariats avec des structures spécialisées dont :
- Le Centre National de Transfusion Sanguine (CNTS) pour permettre de faire le bilan de santé de nos membres afin de déterminer leur identité médicale ;

- Une convention avec la Direction de la Vie Scolaire du Ministère de l’Education Nationale, afin d’initier nos élèves aux randonnées pédestres ;

- Un partenariat avec les Forces Républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) pour la sécurité de nos randonnées ;

- Un partenariat avec l’Office Ivoirien des Parcs et Réserves (OIPR) qui met à notre disposition les parcs et réserves de la Côte d’Ivoire pour nos randonnées ;

- Un partenariat avec le Programme National de Lutte contre la Paludisme (PNLP).
Au titre des doléances, la Fédération Ivoirienne de la Randonnée Pédestre et du Bien-Être, a émis le souhait de voir le Ministre des Sports et Loisirs, reprendre le flambeau du Père Fondateur Félix Houphouët Boigny, qui avait de son vivant, créé des sentiers de randonnées dans les parcs qui, malheureusement en plus d’être restés inexploités n’existent plus de nos jours. La FIRAPE attend donc de lui, qu’il redonne à notre pays « le premier sentier de randonnée pédestre dans nos parcs et réserves qui resteront dans les pages de l’Histoire de notre belle patrie ».
La fédération qui fait de la formation et du renforcement des capacités, un autre pan des axes majeurs de sa politique, y a mis également l’accent. C’est pourquoi, elle sollicite « Un appui pour la formation de 50 (Cinquante) de nos encadreurs au niveau de l’INJS, afin de mieux les outiller pour donner les exercices physiques adapté à nos membres ». Des doléances auxquelles, il faut ajouter :
- Une aide pour avoir un partenariat avec des compagnies de transport à l’exemple de la SOTRA pour nos membres ;

- Un partenariat avec Côte d’Ivoire Tourisme pour un éco-tourisme lors de nos randonnées ;
Pour terminer, la FIRAPE a émis le vœu de bénéficier de la parafiscalité. « Nous souhaiterions l’inscription de la FIRAPE à la subvention de la parafiscalité afin de lui permettre de mieux promouvoir et vulgariser le sport pour tous et la politique nationale des sports. »
Au vu du travail qui a été déjà abattu en l’espace de quelques années, c’est un Ministre impressionné et dont la vision cadre parfaitement avec la leur qui s’est exprimé. « Chaque chose en son temps. Je vous aurais reçu il y a quelques mois, je ne me serais sûrement pas rendu compte de l’énormité du travail que vous faites ». Face à un tel constat, leur doléance concernant la parafiscalité a été aussitôt comblée par le Ministre des Sports et des Loisirs au titre de l’exercice 2017. Celui de 2016 ayant déjà été bouclé. Puis, il s’est dit « heureux » de voir que la FIRAPE partage sa « vision et l’ambition que le Ministère nourrit pour les Ivoiriens en intégrant la pratique du Sport dans leur quotidien. Inculquer les bons réflexes aux Ivoiriens parce qu’i est indéniable aujourd’hui que le sport, c’est la santé ».
Et, vu que nombre des préoccupations de la fédération épousent celles du Ministère, il a leur donné l’assurance de les accompagner à chaque étape. Déjà, il compte rencontrer ses homologues de la Santé et de l’Hygiène Publique, de l’Education Nationale dans le but de travailler sur ce projet en vue de le présenter au Gouvernement. L’émergence en 2020 passant aussi et pour beaucoup sur « des Ivoiriens en bonne santé. Et, cela passe indéniablement par la pratique du sport telle que la randonnée pédestre. C’est pourquoi, nous avons sollicité les Maires et les Départements régionaux pour qu’ils intègrent le sport dans leurs communes et régions. Qu’ils instaurent des instants de partage sportif les week-ends. Nous avons de même demandé que, le bord de la lagune nous soit octroyé pour construire des sentiers destinés aux randonneurs pour que les Ivoiriens aient envie de faire du sport, se dépenser en groupes, en famille. En plus de participer au bien-être, cela fédère les populations. A Treichville, nous avons déjà instauré cela tous les dimanches certes sur le goudron en face de la Mairie mais les gens viennent. Qui avec sa natte, qui avec son pagne prendre part à ce grand moment de partage.» a- t-il insisté.
Néanmoins, il les a exhortés à ne plus tout attendre du Ministère. Certes, le Président de la République, SEM. Alassane Ouattara, est aux côtés du monde sportif ivoirien au regard de tous les efforts ainsi que tous les sacrifices faits à leur endroit, mais le Gouvernement à lui tout seul ne peut pas tout faire. D’où un changement de politique et de mentalité. En effet, pour lui, le temps est venu pour les acteurs de la galaxie sportive de travailler avec le privé. « Tout le monde est gagnant. En retour de leur aide financière, vous les aider aussi à travers la publicité à se faire connaître ou à mieux se faire connaître. » conseillera-t-il.
Enfin, il a abordé un sujet et non des moindres. La visibilité de la FIRAPE. Faire en sorte qu’elle se fasse connaître ou mieux connaître des Ivoiriens. Il a donc décidé que le Ministère des Sports et des Loisirs en plus d’«initier une campagne de vulgarisation et de sensibilisation, nous vous accompagnerons dans ce parcours. Parce qu’il est important que les populations s’approprient vos idées, votre vision. Car tout cela participe de même à la naissance de l’Ivoirien Nouveau.» a- il annoncé.
Dans le livre d’or de la Fédération Ivoirienne de la Randonnée Pédestre et du Bien-Être, il a écrit ceci : « La FIRAPE ??? Quel est ce nom qui paraît bizarre ? Mais quand on en découvre le contenu et qu’on découvre les femmes et personnalités qui animent cette fédération qui est venue occuper la place qui est la sienne, on ne peut qu’éprouver fierté et admiration. Félicitations et encouragements à Mme la Présidente et à toute son équipe pour que vive le sport pour tous en Côte d’Ivoire. »
Pour la circonstance, le Ministre était entouré de la Directrice des Sports de masse et du Sport féminin, Mme Sakanoko Soungbè et de M. Sébastien Kolliabo, Directeur de la Communication, des Relations Publiques et de la Documentation.
Commentaires


Comment