Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire/Démarrage fin juin du processus de « resocialisation » des « microbes » (Ministre)
Publié le jeudi 23 juin 2016  |  AIP
Cérémonie
© Ministères par DR
Cérémonie de double signature de convention entre deux structures du Ministère de la Promotion de la Jeunesse, de l’Emploi des Jeunes et du Service Civique et l’UVICOCI et l’ARDCI
Cette cérémonie s’est tenue ce lundi 20 juin 2016 en présence du Ministre d’Etat, Ministre de l’intérieur et de la Sécurité, Hamed Bakayoko et du Ministre de la Promotion de la Jeunesse, de l’Emploi des Jeunes et du Service Civique, Sidi Tiémoko Touré.
Comment




Abidjan, Le processus de « resocialisation » des enfants en conflits avec la loi communément appelés « microbes » devrait débuter fin juin, a annoncé jeudi, le ministre de la Promotion de la jeunesse, de l’Emploi des jeunes et du Service civique, Sidi Tiémoko Touré, invité de la 25ème édition de la tribune du Centre d’information et de communication gouvernementale (CICG) dénommée « Les Rendez-vous du Gouvernement ».

« Tout cela sera mis en place le mois prochain sous la houlette du premier ministre et les modules porteront sur le civisme, une formation de type militaire pour inculquer des valeurs de discipline à ces jeunes en conflit avec la loi », a indiqué M. Touré, qui exposait à cette tribune sur le thème « Stratégie d’insertion professionnelle et d’autonomisation des jeunes : enjeux et perspectives ».

Depuis quelques années, ces jeunes désœuvrés appelés « microbes », dont l’âge varie entre 10 et 25 ans, multiplient les agressions dans les quartiers des communes d’Abidjan, la capitale économique ivoirienne, semant désolation et consternation dans des familles. Le gouvernement ivoirien a adopté, en mai, une communication en Conseil des ministres, envisageant de mettre sur pied un projet de resocialisation ces adolescents.

« L’opération de resocialisation va concerner des jeunes en difficultés qui s’adonnent à des activités qui représentent un danger non seulement pour les populations mais aussi pour eux même », avait indiqué le porte parole Bruno Koné, soulignant que la phase pilote de ce projet va se dérouler à Guiglo et Sassandra, pour une cible de 300 personnes. Il avait alors expliqué que l’ambition du gouvernement à terme, est d’œuvrer pour la prise en charge de tous ces jeunes gens en proie à des difficultés, en leur octroyant une formation qualifiante pour une meilleure insertion dans la société.

(AIP)

gak/tm
Commentaires


Comment