Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Les prisonniers politiques à la Jfpi : «Dites à Affi de poursuivre le dialogue politique »
Publié le vendredi 1 juillet 2016  |  Notre Voie
Conférence
© Abidjan.net par Atapointe
Conférence de presse de Pascal Affi N’Guessan, président du FPI
Mardi 09 décembre 2014. Abidjan. Le président du Front populaire ivoirien (FPI), Pascal Affi anime une conférence de presse relative à la crise qui secoue son parti.
Comment




Les détenus politiques n’en peuvent plus. Ils veulent recouvrer la liberté. Ils tournent donc leurs regards vers le dialogue et les négociations politiques pour sortir de la prison où ils vivent depuis 2011. Ils encouragent le président du Fpi, Pascal Affi N’Guessan, à discuter avec le pouvoir. Ils lui demandent de se faire appuyer par l’Onuci afin d’amener le chef de l’Etat à prendre une décision qui pourra les sauver. Ils demandent à l’opposition de sceller son unité pour œuvrer de façon efficace à leur libération. « Ouattara est au pouvoir. C’est lui qui a l’exercice du pouvoir. Allez discuter avec lui pour notre libération. Nous demandons au président Affi de discuter avec Ouattara pour nous libérer. Nous demandons au Fpi d’aller vers l’Onuci pour approcher le chef de l’Etat afin de nous libérer. Nous souffrons trop. Nous sommes en prison et nous ne voulons pas défier l’autorité. On peut dialoguer avec son adversaire pour en faire un ami », ont plaidé le commissaire de police Osée Loguey et Diagou Didier, au nom des détenus politiques. Ils ont insisté sur les conditions difficiles dans lesquelles vivent les détenus : « Nous sommes en prison. Nous mourons en prison et c’est un drame. Nous contractons de graves maladies. Pendant que nous sommes ici, nos familles sont disloquées. Nos mères et pères meurent. Nos femmes meurent et nos enfants ne vont plus à l’école. Nous allons mourir mais nous voulons mourir aux côtés de nos parents », ont-ils conclu. La délégation de la Jfpi a dit prendre bonne note et a promis de rendre compte à sa hiérarchie pour prendre en compte les recommandations des détenus.

Benjamin Koré
Commentaires


Comment