Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire / Vers la création d’une fédération des producteurs d’Anacarde
Publié le lundi 4 juillet 2016  |  AIP
Un
© Autre presse par DR (Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration et ne correspond pas forcément avec le contenu de l`article)
Un audit confidentiel du cabinet de conseil Deloitte accable la filière ivoirienne de l’anacarde
Comment


Katiola, Des organisations professionnelles agricoles (OPA) les plus représentatives de la filière cajou envisagent la mise en place d’une organisation interprofessionnelle agricole (OIA) crédible, affirmant ne pas se reconnaître dans la fédération des producteurs d’anacarde crée à Korhogo 18 juin 2016.

Les représentants de cinq organisations à savoir l’Association nationale des producteurs de cajou de Côte d’Ivoire ( ANAPROCAJOU), le réseau des producteurs de cajou de Côte d’Ivoire (REPACI) , l’union générale des sociétés coopératives des producteurs Agricoles du Gontougo (UNASCOOPCAJOU), l’union des coopératives de productions Agricoles du département de Katiola (UCOPAK), le syndicat des producteurs de cajou de Côte d’ivoire ( SYPA-CI) ont déclaré que cette fédération ne remplit pas les conditions nécessaires au préalable, notamment l’identification des coopératives et les producteurs.

Réunis samedi à l’hôtel Hambol de Katiola, ces organisations professionnelles agricoles venues des 12 régions productrices sur les 19 régions à savoir le poro, le Tchologo, la Bagoué, le hambol, la Marahoué, le Bafing ,le Worodougou , le haut-sassandra, le Kabadougou, le Boukani et le Gontougo ont validé ce processus à l’humanité et ont fait déclaré que la fédération crée à Korhogo est une forfaiture et demande aux producteurs de cajou d’être mobilisés pour les activités prochaines dans le cadre de la mise en place de l’interprofessionnelle, de la filière anacarde (CORFA), chargée de mener la concertation avec le ministère de l’Agriculture et du Développement Rural.

Une commission composée de 12 membres chargé de la règlementation, de la préparation, de l’organisation et du déroulement des opérations visant à la mise en place de l’interprofession dans un cadre formel et consensuel a été mis en place, précise-t-on.

(AIP)

dg/tad/kam
Commentaires


Comment