Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Développement local: des cadres d’Odienné appellent à l’union entre les filles et fils
Publié le jeudi 21 juillet 2016  |  L’intelligent d’Abidjan
Comment


L’association «Affo- Fasoco» et le mouvement «J’aime Odienné» ont partagé un repas avec les ressortissants de la région du Denguelé, le samedi 16 juillet 2016, à l’Accoustic aux Deux-Plateaux Vallons pour raffermir les liens de cohésion et de fraternité.

Ils ont décidé d’enterrer la hache de guerre et de travailler la main dans la main pour le bien-être de leur région. Eux, ce sont les filles et fils de la région du Denguelé. C’est autour d’un plat qu’ils se sont retrouvés. Convivialité, ambiance bon enfant et entente étaient au rendez-vous. Jamais une telle activité n’avait réuni autant de monde. C’était samedi 16 juillet 2016. Pour Vamé Cissé, conseiller du maire d’Odienné, il a estimé que la région du Denguélé est un bien commun. C’est pourquoi, il est nécessaire de ramener la cohésion au sein de ses ressortissants, car dira-t-il, aucun développement ne peut se faire dans la division. « Arrivons à nous unir autour de l’essentiel qui est Odienné » a-t-il laissé entendre. Briser le mur de méfiance et privilégier le dialogue, la communion fraternelle c’est ce que vise Dramane Cissé, président de l’association ‘’Affo-Fasoco’’ de la diaspora. Pour lui, il faut se mettre ensemble pour faire avancer la région car le développement de cette localité repose sur l’implication et l’engagement de tous ces fils : « Il n’y a plus rien à Odienné, du point de vue infrastructures et bien d’autres. Pour moi, l’heure n’est pas à la division mais plutôt au développement de notre région qui regorge pas mal de cadres». L’Affo –Fasoco à travers cette rencontre, lance un appel de mobilisation à la paix entre tous les filles et les fils du Denguélé. Quant à Losseni Touré, président de l’Affo- Fasoco Côte d’Ivoire, C’est un héritage qui leur été légué par leurs ancêtres, et cela doit être préservé. Pour lui, il existe plusieurs moyens pacifiques et légaux de régler les différends. Il exhorte donc ses frères de bannir la violence du milieu d’eux, de ne plus se laisser manipuler par les hommes politiques. Losseni Touré souhaite demander à ses frères et sœurs de cultiver la fraternité. Cette concorde entre les filles et fils du Denguélé est également le vœu de Lanciné Diaby, directeur général du Plan.

MK
Commentaires

Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 3705 du 21/7/2016

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment

Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment