Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Electricité: les factures de juillet 2016 seront réglées sur une période de 12 mois (Consommateurs)
Publié le dimanche 24 juillet 2016  |  APA
Jean
© Autre presse par le nouveau consomateur
Jean Baptiste KOFFI, président de l`Union Fédérale des Consommateurs de Cote d`Ivoire, (UFC-CI)
Comment


Les factures du mois de juillet 2016 correspondant aux consommations des mois de mai et de juin seront réglées sur une période de ‘’douze mois’’, a déclaré, samedi soir, au journal de 20h00 de la télévision nationale première chaîne de la Radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI 1, service public), le porte-parole des organisations des consommateurs, Jean Baptiste Koffi.

‘’A l’issue des négociations avec les dirigeants de la CIE (Compagnie ivoirienne d’électricité), nous organisations des consommateurs avons réussi à obtenir pour tous les ménages de Côte d’ivoire, premièrement le règlement sur une période de 12 mois de la facture du mois de juillet 2016 correspondant aux consommations des mois de mai et de juin 2016’’ a annoncé M. Koffi, soulignant que chaque ménage pourra ainsi payer à son rythme ladite facture sur une période d’un an.

Le deuxième point de ces accords consiste selon lui, à l’annulation de toutes les pénalités de retard générées par cette facture pendant cette période.

‘’Nous avons également obtenu la mise en place immédiate d’un cadre permanent de concertation entre les autorités en charge de l’électricité et les organisations de défense des consommateurs’’ a-t-il poursuivi, ajoutant que seront abordées dans ce cadre ‘’toutes les préoccupations des consommateurs notamment celles relatives au coût de l’électricité’’.

Le porte-parole des consommateurs de Côte d’Ivoire a ensuite invité l’ensemble de ses concitoyens à mettre ‘’définitivement un terme à toutes les manifestations sur toute l’étendue du territoire national’’.

L’émission de deux factures dans le même mois a suscité le mécontentement des abonnés de la CIE qui dénoncent une augmentation des tarifs. Ce mécontentement a été violemment exprimé, vendredi, à Bouaké dans le Centre-Nord du pays où une banque et des administrations ont été saccagées et pillées.

Auparavant, ce sont les abonnés de la ville de Daloa (Centre-Ouest) et de la capitale politique et administrative, Yamoussoukro (Centre) qui se sont exprimés violemment.

CK/ls/APA
Commentaires


Comment