Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Une baisse relative du tarif du transport interurbain constatée
Publié le mardi 2 aout 2016  |  AIP
Véhicules
© Autre presse par DR
Véhicules de transport en commun ‘’Gbaka’’ (mini car)
Comment


Abidjan - La baisse du tarif du transport interurbain n’est pas effective dans toutes les compagnies, a-t-on constaté, mardi, à la gare routière d’Adjamé, commune commerciale et un hub en matière de transport urbain et interurbain.

«A la compagnie AVS, le prix du ticket Abidjan-Yamoussoukro est passé de 3000 francs CFA à 2 500 alors qu’à Malex, il est toujours à 3000 francs CFA », témoigne un habitué du trajet. Le chef de gare de la compagnie CTE, Yaya Soumahoro, affirme que « le trajet Abidjan-Bouaké et Abidjan-Daloa n’a pas changé et reste à 5000 francs. »

Dans certaines compagnies, en revanche, GM-Transport, ATEA-Transports, Majesté-DT, qui font respectivement le tronçon Abidjan-Aboisso, Abidjan-Adiaké et Abidjan-Sassandra, le tarif est passé de 1700 francs CFA à 1500 francs CFA, de 1700 francs CFA à 1300 francs CFA et de 5000 francs CFA à 6000 francs CFA, a-t-on appris auprès des responsables de gare.

Le tarif intercommunal à Abidjan en minicar appelé communément « Gbaka » reste inchangé, a constaté le journaliste de l’AIP. La liaison Adjamé-Koumassi est toujours à 300 francs CFA, Yopougon-Adjamé varie selon les distances, allant de 200 francs CFA à 300 francs CFA.

Pour le Secrétaire général de la coordination des gares routières de Côte d’Ivoire, Soumahoro Abdoulaye, la baisse du tarif du transport est effective depuis mai après le discours du Président de la République, Alassane Ouattara. «La baisse du tarif ne date pas d’hier. Les transporteurs étant républicains, ont procédé juste après le discours du Président Alassane Ouattara, le 1er mai à la baisse du tarif du transport », a-t-il confié.

Depuis le 1er août, une baisse du coût du transport a été annoncée par les organisations du secteur du transport dont l’application reste encore mitigée, signale-t-on.

bsb/cmas
Commentaires


Comment