Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Délits de presse : le gouvernement exclut l’emprisonnement des journalistes en Côte d’Ivoire
Publié le jeudi 4 aout 2016  |  APA
Candidate
© Abidjan.net par DR Bill leo
Candidate à l’organisation du Congrès de l’UPU en 202 : la Côte d’Ivoire sollicite le soutien des ambassadeurs accrédités en Côte d’Ivoire
Les Ministres Bruno Koné et Albert Mabri Toikeusse ont animé une conférence le lundi 01 Août 2016 pour solliciter le soutien des ambassadeurs accrédités en Côte d’Ivoire en vue de l’Organisation du Congrès de l’Upu en 2020.
Comment


Abidjan (Côte d'Ivoire) - Le gouvernement a adopté, mercredi, à l’issue d’un conseil des ministres présidé par le chef de l’Etat, Alassane Ouattara, un projet de loi portant régime juridique de la presse, excluant ‘’ la prison, la garde à vue et la détention préventive’’

Ce projet, selon le porte-parole du gouvernement, Bruno Nabagné Koné, par ailleurs, ministre de l’Economie numérique et de la poste, vise à '’adapter un cadre juridique de la presse aux exigences actuelles liées’’ à ce secteur qui prendra en compte ‘’les nouveaux médias’’, a-t-il ajouté.

‘’Le nouveau dispositif permet d’assouplir les conditions de création de l'entreprise de presse et renfonce la liberté de presse dans notre pays’’ a expliqué M. Koné, précisant que le projet exclut la peine d'emprisonnement pour les faits qualifiés’’ de délit de presse.

‘’Il revoit, totalement, l'exclusion de la garde à vue et de la détention préventive quand il s'agit de délit de presse’’, a conclu le ministre Bruno Koné, animant un point presse au terme du conseil des ministres.

MC/hs/ls/APA
Commentaires


Comment