Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Un cadre de Tchèdjélet rassure les exilés sur l’union à Gagnoa
Publié le samedi 20 aout 2016  |  AIP
Comment


Gagnoa- Sahué Valence, cadre du village de Tchédjèlet (11 km de Gagnoa), a assuré vendredi que les hommes politiques de la région du Gôh qui sont encore en exil depuis la fin de la crise post-électorale (2011), et qui pensent « qu’ici à Gagnoa », la chefferie et les cadres sont divisés pour le développement, se « trompent lourdement ».

«Tous les chefs de cantons sont présents, y compris la chefferie du Gbadi aux côtés de leurs frères de Niambré », a fait observer Sahué Valence, lors de la remise officielle des clefs de l’école primaire de six classes, de la maternelle et des six logements de maître à Tchédjèlet, construit dans le cadre du Programme Présidentiel d’Urgence (PPU).


« C’est nos comportements positifs, qui doivent décanter les situations », a-t-il poursuivi, tout en précisant que dans la délégation de la chefferie venue accompagner le parrain, le ministre Dakoury-Tabley, se trouve « même », le chef du village de Mama (village de l’ex-chef de l’Etat Laurent Gagbo), chef Kouassi Ouraga Bertin.

Sahué invite populations et cadres à « changer de comportement » et à « rentrer dans la République », soutenant qu’il faut monter dans le train de la nation et du développement, s’impliquer dans le progrès de son pays et le développement de son village.

dd/ask


Commentaires


Comment