Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire/ Un mouvement de lutte contre la pauvreté exhorte la jeunesse au travail
Publié le dimanche 21 aout 2016  |  AIP
Comment


« Cap-émergence », un mouvement regroupant des jeunes cadres ivoiriens engagés dans la lutte contre la pauvreté, appelle la jeunesse ivoirienne à davantage se mettre au travail pour gagner le combat tant de l’épanouissement personnel que du développement collectif, estimant que la frange, pour l’heure, baigne dans une certaine torpeur.

« Les jeunes, ne dormez plus jusqu’à 10 heures. Celui qui dort jusqu’à 10 heures normalement c’est celui qui a de l’argent. (...), nous ne devons pas nous reposer parce que nous n’avons encore rien (...)», a exhorté, samedi, Etienne Kouadio, lors de l’installation officielle des secrétaires de sections de Cap-émergence dans la commune d’Abobo, au Nord d’Abidjan avec d’autres membres du bureau exécutif national.

Le vice-président de Cap-émergence a ainsi exhorté les 11 secrétaires de section d’Abobo à être de dignes ambassadeurs de leurs quartiers respectifs, en recueillant les potentiels projets des habitants afin que ceux-ci bénéficient de financement de l’association.

«Tant que vous resterez couchés, vous aurez la récolte des gens qui se couchent », a insisté M Kouadio, présentant son mouvement notamment dans son ambition qui est d’œuvrer à l’« émergence de la personne» qui doit aller de pair, selon lui, avec la poursuite de l’ambition d’émergence globale de la Côte d’Ivoire à l’horizon 2020.

Créé il y a deux ans, « Cap-émergence » ou "Contribuer, Accompagner, Promouvoir l’émergence" a démarré ses activités en février 2016. Il se réclame « apolitique ». L’investiture des secrétaires de section d’Abobo intervient après ceux de Williamsville dans la commune d’Adjamé.

Le mouvement projette à la fin de l’installation des sections un grand rassemblement qui va s’appeler « la marée verte », au palais de la culture. « Nous allons tous nous retrouver pour dire au président de la République que les jeunes ivoiriens ont des projets ils demandent à être accompagnés ».

(AIP)

kg/ask

Commentaires


Comment