Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Institution d’une déclaration obligatoire du Fret entre le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire
Publié le lundi 22 aout 2016  |  APA
Comment


La déclaration obligatoire du Fret et du Bon de chargement vient d’être instituée entre le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire, en vue de rendre fluide le transport des marchandises entre les deux pays, à partir du Port autonome d’Abidjan, a appris APA auprès la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF).

Cette décision intervient immédiatement après la tenue à Yamoussokro en juillet 2016 de la 5ème Conférence au Sommet du Traité d’Amitié et de Coopération (TAC).

Recommandée par la Banque mondiale et encouragée par les deux pays au cours du 5ème TAC, l’institution de la déclaration vise aussi à protéger les intérêts économiques des deux pays par une grande réduction, voire une suppression des importantes déperditions du fret en direction du Burkina Faso.

De manière pratique, les chargeurs ou leurs mandataires à cet effet devront impérativement déclarer le fret à destination ou en provenance de la Côte d’Ivoire et/ou du Burkina Faso.

L’accomplissement de cette formalité est une condition préalable à la délivrance du Document unique de transport (DUT) ou du Bordereau de suivi du trafic routier (BSTR).

La non détention de l’un ou de l’autre de ces documents entrainera l’immobilisation du véhicule jusqu’à accomplissement de cette formalité administrative nécessaire au suivi et au contrôle du trafic des marchandises.

L’institution d’une Déclaration obligatoire de fret, accompagnée du Bon de chargement met le Port autonome d’Abidjan au même niveau que les autres ports de la sous-région.

La Côte d’Ivoire est le premier partenaire économique du Burkina Faso avec un volume annuel d’échanges de plus de mille millions de tonnage de marchandises.

TT/od/APA
Commentaires


Comment