Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire/ Le Psac enseigne la bonne utilisation des pesticides à Korhogo (dépêche des faits principaux)
Publié le vendredi 2 septembre 2016  |  AIP
Comment


Korhogo – Les pesticides sont nécessaires pour améliorer la quantité et la qualité des récoltes, mais demeurent des produits chimiques potentiellement dangereux s’ils sont mal utilisés.

Voici les principales consignes de bonne utilisation de ces produits, enseignées de mardi à jeudi à 32 acteurs de la production de coton, au cours d’un atelier initié par le Projet d’appui au secteur agricole en Côte d’Ivoire (Psac) à Korhogo.

- Quand utiliser des pesticides ? Les produits phytosanitaires ne sont utilisés que lorsqu’ils sont nécessaires. En cas de doute, consulter un spécialiste.

- Choisir le bon produit : Il est toujours conseillé de consulter un spécialiste avant de choisir un pesticide. Néanmoins, la couleur de son étiquette donne une première indication sur son usage.

Ainsi, le violet correspond à un problème d’insectes, le jaune à un problème de champignon, le vert sert à lutter contre les mauvaises herbes, le bleu intervient contre les nématodes (vers microscopiques vivant dans le sol) ou pour stimuler la croissance de la plante.

- Lieu d’achat des pesticides : toujours acheter ses produits phytosanitaires dans des magasins homologués.

- Précautions à prendre quand on utilise un pesticide : le transporter en le séparant des autres produits, le conserver dans un endroit fermé à clé, hors de portée des enfants.

Pendant l’utilisation : se protéger conformément aux indications contenues dans les pictogrammes de la bande toxicologique de l’étiquette, éviter de boire, de manger, de fumer, de respirer le produit ou de l’avoir en contact avec la peau ou les yeux.

Après l’utilisation : se laver à l’eau et au savon, laver également ses vêtements, laver soigneusement les appareils et récipients qui ont servi pendant l’utilisation en évitant de verser les eaux de lavage dans les cours d’eaux ou marigots.

- Gestion des emballages vides : éviter de les réutiliser (ne pas y conserver de l’huile, du sel, etc… ou y servir du koutoukou par exemple), éviter de les brûler ou de les jeter à la poubelle ou dans les décharges publiques. Mais les enterrer à au moins un mètre de profondeur, loin des lieux d’habitation et des cours d’eaux, après les avoir percés ou concassés.

kaem/ask
Commentaires


Comment