Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Ali Ouattara à la 11ème conférence trimestrielle de la CI-CPI : "Le Président Ouattara doit agir en mettant fin au drame des victimes"
Publié le mardi 6 septembre 2016  |  L’intelligent d’Abidjan
Monsieur
© L’Hebdo Ivoirien par DR
Monsieur Ali Ouattara, Président Coalition ivoirienne pour la Cpi
Comment


La Coalition Ivoirienne pour la Cour Pénale Internationale (CI-CPI) a organisé sa 11ème conférence trimestrielle sur le thème "Fonds au profit des victimes et droits à la réparation : enjeux et défis" et votre engagement dans la lutte contre l'impunité à travers la réparation des torts subis par les victimes’’. C’était le mercredi 31 août 2016, dans la salle de conférence d’un hôtel à Abidjan-Plateau.
Pieter de Baan, directeur exécutif du Fonds au profit des victimes-Cpi était le conférencier de cette 11ème conférence trimestrielle de la Coalition ivoirienne pour la Cour pénale internationale. Il s’est entretenu avec les acteurs de la société civile, la presse nationale sur le thème. Selon lui, la Cour pénale internationale (CPI) et le fonds au profit des victimes (le Fonds) œuvrent ensemble pour que justice soit faite en poursuivant les auteurs des crimes les plus graves et en offrant une assistance aux victimes et aux communautés touchées par les situations relevant de la compétence de la Cour. Le Fonds, qui est au cœur de cet objectif de justice réparatrice, peut également exécuter les ordonnances de réparation rendues par la Cour contre une personne reconnue coupable, réparations dont bénéficient les victimes des crimes sanctionnés. Il a fait savoir que depuis sa création, le fonds est devenu une institution sans pareil qui joue un rôle de premier plan dans la prise en charge des préjudices subis par les victimes de crise relevant de la compétence de la Cour. « La Coalition pour la Cour pénale internationale est un réseau mondial d’organisations de la société civile présentes dans 150 pays travaillant en partenariat pour renforcer la coopération internationale avec la CPI; s'assurer que la CPI est juste, efficace et indépendante; rendre la justice à la fois visible et universelle, et promouvoir le renforcement des lois nationales qui permettent de rendre justice aux victimes de crimes de guerre, crimes contre l'humanité et génocide »,a fait savoir Ali Ouattara , président de CI-CPI. Pour préserver la paix au quotidien, le Président de la République de Côte d’Ivoire doit, selon lui, agir en mettant fin au drame des victimes « car il a de tout temps affiché sa ferme volonté à ce que les mis en cause de la crise post- électorale de 2010- y compris ceux de son propre camp- soient traduits en justice et que les procès aillent jusqu’à leur terme, que ce soit à La Haye ou à Abidjan… » . Il faut rappeler que la Côte d’Ivoire est le pays-cible de leur campagne pour la Justice globale prévue en Septembre 2016.

T.Z
Commentaires

Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 3740 du 6/9/2016

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment

Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment