Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article
Région

Des « hors la loi, tous ceux qui voudront accéder au pouvoir par les voies violentes » (Bédié)
Publié le dimanche 18 septembre 2016  |  AIP
RHDP:
© Abidjan.net par Atapointe
RHDP: Les Temps forts de la célébration du deuxième anniversaire de l`appel de Daoukro
Samedi 17 septembre 2016. Daoukro. Les membres du gouvernement et quelques personnalités politiques ont pris part à la célébration de le deuxième anniversaire de l`appel de Daoukro. Photo: le Président Henri Konan Bédié
Comment


Daoukro - Le Président du présidium des partis composant le RHDP, le rassemblement des Houphouétistes pour la démocratie et la paix, Aimé Henri Konan Bédié, prévient que « tous ceux qui voudront accéder au pouvoir par les voies violentes, à savoir « coup d'état, coup de force aboutissant au changement de l'ordre constitutionnel établi » sont des « hors la loi ».

Présidant, samedi, l’AN 2 de l’Appel de Daoukro, qui a consisté au soutien du RHDP à la candidature du président Ouattara à l’élection présidentielle du 25 octobre dernier, M. Bédié a affirmé que « je partage ce point de vue avec mon jeune frère Alassane Ouattara qui en a informé le gouvernement. »

Il se prononçait sur la nouvelle Constitution pour laquelle il « invite les Ivoiriens à aller au référendum, (…) forme de démocratie directe qui permet aux citoyens de donner chacun son point de vue et en espèce son point sur la manière dont il souhaite voir le pays gouverné », rappelant que « tout au long de notre jeune histoire, aussi bien sous le père fondateur Félix Houphouet Boigny que sous le règne du général Robert GUEI, nous avons eu à modifier notre loi fondamentale, notre Constitution, sous le général, hélas dans un contexte de crise et de division profonde des Ivoiriens ».

« Nous devons reconnaître, cette constitution celle de l'an 2000, comporte des aspects confligènes. Et celle qui nous est proposée doit nous permettre de corriger pour donner à la nation un texte dit à la majorité de la population. Elle doit en particulier durant les leçons de notre histoire récente prévoir de façon formelle et sans détour la sanction de la prise du pouvoir par les armes ou par tout action violente », a-t-il déclaré.



Selon Henri Konan Bédié « la nouvelle Constitution offrira ainsi les garanties d'une paix durable propice à un développement continu de notre pays pour les générations présentes et futures. J'en appelle donc aux ivoiriens quelques soit leur bords politiques, et leurs convictions religieuses à aller à ce référendum, afin de donner à la Côte d'ivoire une Constitution qui soit un gage de paix et de prospérité. »

ask
Commentaires


Comment