Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Inclusion financière : La BCEAO vise 75% de la population adulte de l’UEMOA à l’horizon 2020
Publié le mercredi 21 septembre 2016  |  AIP
Ouverture
© Abidjan.net par MC
Ouverture d`une conférence régionale de haut niveau sur l`inclusion financière à la BCEAO
Dakar, le 20 septembre 2016 - Une conférence régionale de haut niveau sur le thème: "Finance pour tous: promouvoir l`inclusion financière en Afrique de l`Ouest", s`est ouverte, ce matin, au siège de la BCEAO. Elle est organisée conjointement par la Banque Centrale des États de l`Afrique de l`ouest (BCEAO) et le Fonds Monétaire International (FMI). ph : Monsieur Tiémoko Meyliet KONE, Gouverneur de la BCEAO
Comment


Abidjan – La banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (BCEAO) a élaboré une stratégie régionale d’inclusion financière qui vise à assurer d’ici 2020, l’accès et l’utilisation effective d’une gamme diversifiée de produits et services financiers adaptés et à coût abordable à au moins 75% de la population adulte de l’UEMOA contre 62% en 2015.

Cette stratégie régionale vise en priorité les populations rurales vivant dans les localités les plus reculées, des personnes à faible éducation financière, des Pme et PMI, des femmes et surtout les jeunes qui représentent environ 33 % de la population totale de l’UEMOA, a précisé le ministre ivoirien de l’économie et des finances, Adama Koné qui présentait cette stratégie au terme d’une conférence régionale sur l‘inclusion financière organisée par la banque centrale et le fonds monétaire international (FMI).

Pour son opérationnalisation, a expliqué le ministre, la stratégie régionale repose sur cinq axes majeurs qui tiennent compte de la spécificité de la sous-région marquée par le rôle important de la micro finance et de la forte expansion des services financiers via la téléphonie mobile.

Il s’agit de la consolidation du cadre réglementaire et légal ainsi qu’à la mise en place d’une supervision efficace. Ensuite, l’assainissement et le renforcement du secteur de la micro finance, la promotion des innovations technologies favorables à l’éclusion financière. Enfin, le renforcement de l’éducation financière et la protection des clients des services ainsi que la mise en place d’un cadre fiscal et de politique favorable à l’inclusion financière.

Le coût total du programme est estimé à 20 milliard de francs CFA et sera financé par la BCEAO et les partenaires au développement. Une table ronde sera organisée dans les prochains jours pour recueillir le financement, indique-t-on.

"La stratégie régionale d’inclusion financière est aussi une feuille de route qui vise à mobiliser les ressources aussi bien matérielles qu’humaines en vue de promouvoir l’accès des populations au service financier", a souligné le ministre.

Il a souligné que la banque centrale a pris des mesures d’accompagnement dont la mise en œuvre de ces mesures devrait faciliter l’inclusion financière. Il a cité la création d’un fonds de garantie de dépôt des banques et des systèmes financiers décentralisés, l’adoption en concertation avec le système bancaire d’une liste de services gratuits, la baisse des coûts de transfert rapide d’argent dans l’union, la mise en place de bureau d’information sur le crédit ainsi que le dispositif de soutien des PME dans l’union.

Cette stratégie a été adoptée par le Conseil des ministres de l’UEMOA lors de sa session tenue les 24 et 25 juin 2016, rappelle-t-on.

kkf/ask
Commentaires


Comment