Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Yakiéma Kouyaté, porte-parole du COCOFCI : « la nouvelle Constitution renforce la participation de la femme aux instances de décisions»
Publié le lundi 10 octobre 2016  |  Abidjan.net
Le
© Abidjan.net par C. Kouassi (Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration et ne correspond pas forcément avec le contenu de l`article)
Le Compendium des compétences féminines de Côte d’Ivoire (COCOFCI) soutient la nouvelle constitution
Lundi 10 octobre 2016. Abidjan. Déclaration de soutien du Réseau des femmes du Compendium des compétences féminines de Côte d’Ivoire (COCOFCI) à l’Avant-projet de Constitution. Photo: Yakiéma Kouyaté, porte-parole du réseau des femmes du Compendium des compétences féminines de Côte d’Ivoire (COCOFCI).
Comment


La nouvelle Constitution consacre la promotion de la femme. C’est l’avis des femmes du Compendium des compétences féminines de Côte d’Ivoire (COCOFCI) qui saluent les nouvelles dispositions de la future loi fondamentale qui, selon elles, « visent à renforcer la représentation et la participation aux instances de décisions des femmes de Côte d’Ivoire dont les compétences et l’apport au développement de notre nation sont reconnus par tous ». Elles se sont exprimées, par le biais de leur porte-parole Yakiéma Kouyaté, qui a fait une déclaration, ce lundi 10 octobre 2016, au siège de la structure, à Abidjan.

« Nous, du Compendium des compétences féminines de Côte d’Ivoire, félicitons du dépôt à l’Assemblée nationale de l’Avant-projet de loi sur la Constitution qui institue la promotion de l’égalité entre les hommes et les femmes comme engagement de l’Etat », a applaudi d’entrée Mme Kouyaté. Cet engagement de l’Etat s’illustre, a-t-elle précisé, à travers l’article 36 qui stipule : « L’Etat œuvre à la promotion des droits politiques de la femme en augmentant ses chances d’accès à la représentation dans les assemblées élues » et l’article 37 qui dit : « L’Etat œuvre à promouvoir la parité entre hommes et femmes sur le marché de l’emploi. L’Etat encourage la promotion de la femme aux responsabilités dans les institutions publiques ainsi qu’au niveau des entreprises ».

Le COCOFCI qui dit « OUI » pour la parité entre hommes et femmes dans la gestion des affaires a donc adressé ses « vifs remerciements et encouragements » au Président Alassane Ouattara, pour qui, est-il convaincu, « la réalisation de l’égalité entre les sexes constitue un des axes prioritaires de son programme de gouvernement » depuis son accession à la magistrature suprême.

Yakiéma Kouyaté a, par ailleurs, exprimé sa gratitude à la Première dame Dominique Ouattara, marraine du Compendium, Euphrasie Yao, ministre de la Promotion de la Femme, Jeanne Peuhmond Conseillère spéciale du Chef de l’Etat, chargée du Genre et des affaires sociales pour leur lutte incommensurable en faveur de la promotion de la Femme en Côte d’Ivoire.

Rappelons que la Côte d’Ivoire est dans un processus de renouvellement de sa Constitution pour une troisième République. Le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara était face aux députés le mercredi 5 octobre 2016 pour présenter les grandes lignes de l’Avant-projet de Constitution devant consacrer l’avènement de la troisième République. Le texte a été adopté vendredi en Commission à l’Assemblée nationale. Selon le calendrier rendu public, l’Avant-projet de Constitution sera examiné le mardi 11 octobre 2016 en plénière par l’ensemble des députés.

D.Tagro



Yakiéma Kouyaté du Compendium des compétences féminines: "La nouvelle Constitution renforce les droits de la Femme"
Publié le: 10/10/2016  |  Abidjan.net Radio

Commentaires

Sondage
Le
© Abidjan.net par C. Kouassi (Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration et ne correspond pas forcément avec le contenu de l`article)

Le
© Abidjan.net par C. Kouassi (Photo d`archive)


Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment
Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment