Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

International

L’OMS appelle à une action internationale pour réduire la consommation de boissons sucrées
Publié le mercredi 12 octobre 2016  |  Xinhua
Comment


A l'occasion de la Journée mondiale contre l'obésité mardi, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a appelé à taxer les boissons sucrées de manière à réduire leur consommation et par conséquent la fréquence de l'obésité, des diabètes de type 2 et des caries.

Des politiques budgétaires augmentant d'au moins 20% le prix au détail des boissons sucrées entraîneraient une réduction proportionnelle de la consommation de ces produits, selon un nouveau rapport publié par l'OMS.

Ce rapport, intitulé Politiques budgétaires pour la nutrition et la prévention des maladies non-transmissibles, indique que les boissons et aliments à haute teneur en sucre peuvent représenter une source importante de calories superflues dans l'alimentation des gens, en particulier chez les enfants, les adolescents et les jeunes adultes.

Il souligne aussi que certains groupes, tels que les personnes à bas revenus, les jeunes, et ceux qui consomment fréquemment des aliments et boissons peu diététiques, sont particulièrement réactifs aux changements de prix des aliments et boissons, et tireraient par conséquent le plus grand bénéfice de ces mesures.

"La consommation de sucres libres, y compris de produits tels que les boissons sucrées, est un facteur majeur dans l'augmentation mondiale du nombre de personnes souffrant d'obésité et de diabète", a déclaré Douglas Bettcher, directeur du service de l'OMS pour la prévention des maladies non-transmissibles.

"Si les gouvernements taxent des produits comme les boissons sucrées, ils peuvent réduire des souffrances et sauver des vies. Ils peuvent aussi réduire leurs frais de santé et augmenter les revenus pour investir dans les services de santé", a-t-il dit.

Pour prévenir l'obésité et les caries, les adultes et les enfants devraient réduire leur consommation de sucres à moins de 10% de leur apport énergétique journalier, soit l'équivalent de 12 cuillères à café de sucre de table pour un adulte.

En 2014, plus d'un adulte sur trois âgés de 18 ans ou plus dans le monde était en surpoids. La prévalence de l'obésité dans le monde a plus que doublé entre 1980 et 2014, et 11% des hommes et 15% des femmes, soit plus d'un demi-milliard d'adultes, sont classés comme obèses.
Commentaires


Comment