Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Les partenaires privés peuvent gagner les marchés publics sans passer par la corruption (Directeur)
Publié le samedi 22 octobre 2016  |  APA
Comment


Abidjan (Côte d'Ivoire) - Le Directeur des marchés publics ivoiriens (DMP), Yacouba Penagnaba Coulibaly, a rassuré dans un entretien à APA que les opérateurs privés «peuvent gagner des marchés sans passer par la corruption».

« Nous sommes partenaires avec le secteur privé parce que nous nous trouvons au carrefour de l’administration publique qui a un budget, qui a des commandes à faire et le secteur privé qui a un service, des capacités et des marchandises à offrir », explique le Directeur des marchés publics.

Pour lui, il y’a beaucoup « d’a priori sur les activités et les actions menées » par son service.
« Il y’a eu énormément d’évolutions, il faut qu’ils (les opérateurs) se rapprochent de nos services », a insisté M. Coulibaly. « Les entrepreneurs et les partenaires privés peuvent gagner des marchés sans passer par la corruption », a-t-il insisté.

« Dans le jeu de la concurrence, la Direction des marchés publics (DMP) assurer la régularité, la transparence des choix et la passation des contrats », a par ailleurs précisé le Directeur des marchés publics qui a obtenu le prix du partenariat ‘’administration publique’’ pour sa forte implication dans l’animation du dialogue public-privé en Côte d’Ivoire, à l’issue de la 2ème Journée nationale du partenariat (JNP 2016).

Cependant, a-t-il averti, « quand nous constatons des falsifications, des faux en écriture publique, nous envoyons des rapports à l’Autorité nationale de régulation des marchés publics (ANRMP) afin qu’elle prenne des sanctions ».

A ce propos, il a indiqué que « les deux structures sont des partenaires, les deux piliers du marché public ivoirien».

Son équipe s’attèle, selon lui, « à faciliter la lecture, la compréhension de nos textes par la production de manuels de procédure », des kits «qui simplifient l’agencement du processus d’acquisition de sorte qu’un profane dans le métier puisse arriver» à comprendre et décrocher des marchés. «Quand quelqu’un n’est pas satisfait, il peut faire un recours », a-t-il conclu.

SY/ls/APA
Commentaires


Comment