Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Irié Lou, présidente des coopératives du vivrier de Côte d’Ivoire aux femmes des marchés : "Allons voter le “oui” afin que nous ayons des financements"
Publié le samedi 29 octobre 2016  |  L’intelligent d’Abidjan
Promotion
© Abidjan.net par Marc Innocent
Promotion du genre: Les femmes d`Odienné engagées pour leur autonomisation
Samedi 10 Mai 2014. Stade Mamadou Coulibaly d`Odienné. Mme Toure Nassenéba et les autorités de la ville ont convié leurs invités à un grand rassemblement pour célébrer et engager la femme dans la lutte pour son autonomisation. La Grande chancelière Henriette Diabaté a mis fin au séminaire. Photo: IRIE Lou Irié Colette, PCA de la FENACOVICI
Comment


La Présidente des fédérations nationales des coopératives du vivrier de Côte d’Ivoire, Irié Lou colette épouse Kouadio, a initié une caravane dans le District d’Abidjan pour inviter les femmes des marchés à voter ‘’oui’’ au référendum du dimanche 30 octobre prochain. C’était le vendredi 28 octobre 2016.
Cette caravane a démarré dans la commune de Cocody précisément au marché des 2 Plateaux. Irié Lou a invité les femmes dudit marché à sortir massivement le dimanche 30 octobre 2016, pour aller voter le ‘’oui’’ au référendum. « Cette Constitution que son excellence Alassane Ouattara veut mettre en place est bonne pour tous les Ivoiriens. Elle est garant de stabilité et de paix. Sans la paix, nous ne pouvons pas produire. Sans la paix, nous ne pouvons pas vendre. Sans la paix, nous ne pouvons pas avoir de financement. Sortons tous pour aller voter le ‘’oui’’ » a-t-elle indiqué. Selon elle, cette Constitution prend en compte toutes les couches de la société. « Cette Constitution prend en compte les femmes, les jeunes, nos chefs traditionnels… « Nous voulons travailler dans la paix. C’est pourquoi, je me suis engagée à mobiliser les femmes du vivrier pour dire non à la violence, oui à la réconciliation nationale, ‘’oui’’ au référendum », a-telle dit. Et d’ajouter que : « c’est dans la paix que nous pouvons avoir des financements comme fonds de commerce pour aider nos maris à s’occuper de nos enfants ». Notons qu’après Cocody-Angré, la caravane va sillonner les communes d’Abobo, Yopougon, Adjamé, Port-Bouët, Marcory, Treichville et l’apothéose au siège du Rdr à la rue Lepic.

G.K
Commentaires


Comment