Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Afrique de l’Ouest : les députés de la CEDEAO plaident pour plus d’investissements dans l’agriculture
Publié le mercredi 2 novembre 2016  |  Xinhua
Moustapha
© Autre presse par DR
Moustapha Cissé Lô, président du parlement de la CEDEAO
Comment


Les députés du parlement de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) ont plaidé mardi à Dakar pour plus d'investissement dans le secteur agricole afin de lutter efficacement contre la malnutrition et la famine qui frappent certaines zones de la sous-région, a constaté Xinhua.

Les députés des 15 pays membres de la CEDEA0 et des experts en agriculture sont réunis pour réfléchir pendant cinq jours sur les politiques et programmes agricoles au sein de cette communauté.

Environ 80% des populations de cette communauté vivent dans le monde rural et leur principal activité reste l'agriculture, selon le président du parlement de la CEDEAO, le Sénégalais Moustapha Cissé Lô. Il a estimé qu'il faut bâtir un système fort et essayer de créer la productivité agricole pour que ces populations en vivent.

"Si nous voulons lutter contre la famine et la malnutrition, il faut que le quart des budgets d'investissement des gouvernements soit consacré à l'agriculture. La meilleure tactique pour le développement de l'Afrique, c'est d'appuyer l'agriculture", a-t-il affirmé.

"On ne peut le faire qu'en s'appuyant sur l'agriculture. Il faut que nous députés, représentant des populations, que nous puissions accompagner les Etats pour que l'agriculture soit la ligne mire des politiques au niveau de la CEDEAO", a-t-il ajouté.

Dans la sous-région, d'après le député gambien Ablie Suku Singhateh, par ailleurs président de la Commission agriculture, la plupart du temps, les véritables bénéficiaires des politiques et programmes agricoles que sont les populations locales "n'ont aucun mot à dire et aucun contrôle" dans leur conception.

Le défi pour M. Singhateh est pour les députés ouest-africains de briser cette barrière. Par conséquent, il appelle la CEDEAO et toutes les personnes ressources à œuvrer pour le redressement de l'agriculture, de les informer par rapport aux politiques et programmes qu'ils élaborent dans le domaine de l'agriculture.

L'objectif principal de la réunion de Dakar vise à proposer une révision de la politique agricole régionale de l'Afrique de l'Ouest (Ecowap), le cadre de référence qui définit les principes et les objectifs assignés au secteur agricole et oriente les interventions en termes de développement agricole dans la région.

Le programme Ecowap veut faire de l'agriculture un secteur moderne et durable, fondé sur l'efficacité et l'efficience des exploitations familiales et la promotion des entreprises agricoles grâce à la participation du secteur privé.
Commentaires


Comment