Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire : les cours de mercredi effectifs dans les écoles primaires
Publié le mercredi 23 novembre 2016  |  APA
Comment


APA- Les cours de mercredi son effectifs dans les écoles primaires publiques du pays, 24 heures après la levée du mot d’ordre de boycott lancé par l’Intersyndicale de l’enseignement préscolaire et primaire de Côte d’Ivoire (ISEPP-CI), a constaté APA sur place.

A Bouaké, dans le Centre-Nord ivoirien, du groupe scolaire Plateau (quartier Djamourou) au groupe scolaire Kamonoukro (Kamounoukro) en passant par l’Ecole primaire publique (EPP) CNPS (Habitat de la caisse), les enseignants et leurs élèves étaient bel et bien présents dans les salles de classe ce mercredi matin.

A l’issue d’une séance de travail tenue, mardi, à Abidjan dans la capitale économique ivoirienne avec le ministère de l’éducation nationale, l’Intersyndicale de l’enseignement préscolaire et primaire de Côte d’Ivoire (ISEPP-CI) avait appelé à la suspension de son mot d’ordre de boycott des cours de mercredi dans le primaire, et avait invité les instituteurs à la reprise effective du travail afin de ‘’donner une chance à la négociation’’.

Selon le porte-parole de l’ISEPP-CI, David Bli Blé qui s’exprimait mardi soir, sur les antennes de la Radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI 1, chaîne publique) plusieurs résolutions ont été arrêtées au cours de cette réunion, dont entre autres, la mise en place d’un cadre de concertation composé de 24 membres dont 12 pour les syndicats et la tenue imminente d’un séminaire ne pouvant excéder trois jours.

Au cours de ce séminaire, les points figurants dans le préavis de grève de l’ISEPP-CI seront examinés en vue de solutions adéquates.

En conséquence, avait indiqué M. Blé, ‘’l’ISEPP-CI réitère sa suspension du mot d’ordre de boycott des cours de mercredi pour donner une chance à la négociation’’ et ‘’appelle les enseignants à assurer les cours de mercredi jusqu’au règlement définitif de cette question’’.

Par ailleurs, avait-t-il conclu, ‘’l’ISEPP-CI invite le gouvernement à lever toutes les sanctions prises contre les enseignants pour un dialogue sain et constructif’’.

Dans le cadre de la mise en œuvre d’une réforme du calendrier scolaire en Côte d’Ivoire, le gouvernement a pris la décision à compter de cette année scolaire 2016-2017 de faire passer la semaine de classe dans l’enseignement primaire, de quatre jours à quatre jours et demi en incluant le mercredi matin.

Pour les autorités ivoiriennes, le but visé par cette réforme est de rattraper le retard que connaît la Côte d'Ivoire en matière d’éducation. Il s’agit selon la ministre de l’éducation nationale, Kandia Camara qui s’exprimait sur la question en début septembre, d’améliorer la performance du système éducatif et d’accroître le temps d’apprentissage.

‘’Nous voulons nous rapprocher des normes internationales en matière d’horaires’’ avait expliqué Mme Camara. La norme de l’Unesco requiert entre 800 et 1100 heures par an.

Depuis le 15 septembre dernier, date officielle de la rentrée scolaire 2016-2017 un bras de fer s’était enclenché entre le ministère de l’éducation nationale et les principaux syndicats d’enseignants au sujet de cette réforme.

CK/ls/APA
Commentaires


Comment