Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Côte d’Ivoire: Le parti de l’ex-ministre des Affaires étrangères "fait toujours partie" de la coalition au pouvoir (Mabri Toikeusse)
Publié le mardi 29 novembre 2016  |  Alerte Info
Politique:
© Partis Politiques par DR
Politique: L’UDPCI mobilise ses militants pour la victoire des candidats du parti aux législatives
Lundi 28 novembre 2016. Abidjan. Le Bureau Politique de l’Union pour la Démocratie et pour la Paix en Côte d’Ivoire (UDPCI) s’est réuni à Abidjan en présence du président du parti, Docteur Abdallah Albert Toikeusse MABRI. Cette tencontre portait sur un point unique : le compte-rendu de la mission confiée au Président du Parti par le Bureau Politique lors de sa séance du 15 novembre 2016.
Comment


L’ex-ministre des Affaires étrangères, Albert Mabri Toikeusse, par ailleurs président de l’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire (Udpci, parti allié au pouvoir), a affirmé lundi à Abidjan que sa formation politique "fait toujours partie du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix" (Rhdp, mouvance au pouvoir), lors d’une conférence de presse.

"L’Udpci fait toujours partie du Rhdp" a dit M. Mabri estimant que "les discussions sur les législatives n’ont rien à voir avec (leur) appartenance" à la coalition au pouvoir.

Vendredi, Mabri Toikeusse (54 ans), a été démis de ses fonctions de ministre des Affaires étrangères par le chef de l’Etat Alassane Ouattara. Ce limogeage fait suite selon le président de l’Udpci à un "désaccord" sur le choix des candidats aux législatives.

Dans le Rhdp, "personne ne peut exclure son" allié, a souligné M. Mabri ajoutant que "le jour où l’Udpci ne veut plus être membre, les instances compétentes se réuniront".

"Pour 2020, je souhaite être celui que l’ensemble (de la coalition) va accompagner", a-t-il indiqué estimant que les "priorités" sont les législatives.

Mabri Toikeusse, médecin de formation a été, tour à tour, sous l’ancien président Laurent Gbagbo, ministre de la Santé (2003-2005), ministre de l’Intégration (2005-2007) et ministre des Transports (2007-2010).

Depuis l’arrivée au pouvoir de M. Ouattara en avril 2011, il a figuré sans discontinuité dans la liste des membres des gouvernements successifs. Il a été ministre du Plan et du Développement de juin 2011 à janvier 2016, puis des Affaires étrangères du 12 janvier 2016 jusqu’à son limogeage.

ROK
Commentaires


Comment