Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Rétro-Culture / 2016, une année de festivals et de concerts ternie par des disparitions d’artistes
Publié le jeudi 29 decembre 2016  |  AIP
FEMUA
© Abidjan.net par Atapointe
FEMUA 9: Les temps forts du 2eme concert géant d`Abidjan
La scène du FEMUA d`Abobo a accueilli ce samedi 23 avril plusieurs artistes dont Kery James, N`guess Bon Sens, N`st Koffi, Charlotte Dipanda et Papa Wemba
Comment


Abidjan - L’an 2016 a certes été marquée par divers événements culturels notamment le festival des musiques urbaines d’Anomabo (FEMUA 9), le marché des arts et de la culture d’Africaine (MASA) mais a quelque peu été ternie par la mort de sommités du monde culturel entre autres, Papa Wemba, Dickaêl Liadé, Albertine N’Guessan, François Konian, Revérend Camara, Marie Louise Asseu.



Le FEMUA 9, dernière scène de Papa Wemba

La 9è édition du FEMUA placée sous le thème « jeunesse et développement » et parrainé par le président Henri Konan Bédié, s’est tenue du 19 avril 2016 avec une série de concerts exceptionnels dont celle du « du Pape de la Rumba» Papa wemba, mort après un malaise sur la scène. Durant une semaine, la Côte d’ivoire a vibré au son de rythmes venus du continent, d’Amérique et de France. Une édition qui confirme, malgré le bémol (la mort de Wemba), un peu plus son rang de festival majeur en Afrique.



9ème édition du MASA, l’édition de la confirmation, après celle de la relance, il y a deux ans

Cette 9ème édition du MASA s’est tenue du 5 au 12 mars 2016 à Abidjan et à Grand-Bassam et a enregistré la participation d’environ 2.000 professionnels, 100 troupes, 123 journalistes étrangers, au moins 305 diffuseurs, et 142 invités (hors sélection officielle) 424 artistes qui ont participé au MASA-Marché, quand 180 artistes sont venus de l’étranger pour le MASA festival.

Toutefois, ce MASA 2016 a été émaillé d’imperfections, notamment des scènes annulées, l’aspect décentralisé du marché dans des villes de l’intérieur du pays (Adzopé, et Bouaké) n’a pas eu lieu, des retards pour le début des spectacles de musique au Palais de la culture, la grève des techniciens (pour des primes) qui a perturbé la soirée jazz du mercredi 9 mars. Sans oublier la faible audience, de manière générale, des spectacles.



La 8 ème édition du SILA 2016, un hommage à l’écrivain centenaire Bernard Binlin Dadié

La 8ème édition du Salon International du Livre d’Abidjan a eu lieu du 26 au 28 mai 2016 autour du thème «Le livre, lieu de mémoire et porte d’avenir». Elle a permis de rendre hommage à Bernard Binlin Dadié, premier lauréat du Prix James Torres Bodet (UNESCO) selon Anges Félix N’Dakpri, président de l’Association des Editeurs de Côte d’Ivoire (Assedi) et Commissaire Général du SILA 2016. Cette édition avait également pour objectif de « donner un coup d’accélérateur au fonctionnement de l’industrie du livre en Côte d’Ivoire ».


Une année de festivals et de concerts d’artistes nationaux et internationaux

Divers festivals aux thèmes aussi variés que populaires ont eu lieu dans la majorité dans la capitale économique à Abidjan.

Festival des Musiques du Monde d’Abidjan (ABIDJAN FESTIVAL), tenu du 1er au 6 Novembre 2016. Ce festival se veut autant un cadre de promotion de la diversité culturelle à travers la diffusion des musiques de Côte d’Ivoire et d’Afrique qu’une plate-forme de soutien à l’émergence de nouveaux talents.



La 3ème édition du festival des glaces, du chocolat et de la pâtisserie d’Abidjan, placée sous la thématique « le bon chocolat de Côte d’Ivoire et organisé du 14 au 16 mai à l’Heden Golf Hôtel à Cocody.

Le 9e édition du Festival des grillades d’Abidjan (FGA) tenu les 10 et 11 septembre 2016, à Abidjan-Cocody. Au fil des années, selon la promotrice Florence Koné, ce festival, doit « s’imposer comme un formidable accélérateur des projets des particuliers, des professionnels et de l’activité de tous les exposants pour l’économie nationale en général et le secteur des ressources animales et halieutiques en particulier ».

La 4ème édition du Festival des arts et de la culture Agni (Festagni) qui s'est déroulée du 11 au 13 novembre à Tiassalé, pour raffermir la cohésion sociale au moyen du magnifique instrument qu’est la culture, selon le commissaire dudit festival, Eric Ané.

Première édition "Festival Abla Pokou", un festival culturel, artistique, et touristique, organisé à Sakassou du 26 au 28 mars.

L’Abissa 2016, du 6 novembre au 20 novembre. Pour symboliser les concepts de démocratie et de justice sociale chez la communauté N’Zima de Grand-Bassam.

L'année a aussi été marquée par des concerts d' artistes nationaux, notamment Serge Beynaud, Meiwey, Kif no Beat, Yodé et Siro, Affou Keita et internationaux tel que le rappeur français Black M, Sidiki Diabaté, Maître Gims, Flavour.


Une dizaine d’artistes et hommes de culture disparus un 2016


Après la mort de Papa Wemba, le dimanche 24 avril en terre ivoirienne, lors d’un concert au FEMUA 9, la mort s’est encore abattue sur le groupe Magic System à Kinshasa pour accompagner la dépouille mortelle de Papa Wemba. Les magiciens ont été frappé par la mort par noyade à Jacqueville de Didier Bonaventure Deigna dit "Pepito", leur chef d’orchestre.

Seulement deux jours après ce drame, soit le mardi 03 mai, le Révérend Camara, Chantre et président-Fondateur de l'église Couronne de vie de Koumassi décédait.

Dans la même semaine, le showbiz ivoirien, est encore éprouvé par la mort de Dickaël Liadé, le père du "Vava" qui a été retrouvé mort à son domicile, en France où il vivait depuis près d’une vingtaine d’années, dans sa salle d’eau.

Le 21 mai, la disparition de l’un des pionniers du mouvement Ziguéhi en Côte d’Ivoire. Charly Watta, l’auteur du titre à succès "Fo m’appeler" décède des suites d’une longue maladie.


Back Médio (artiste reggae) a succombé le lundi 23 mai des suites d’une longue maladie à Ouagadougou, dans la capitale Burkinabé.

Treize jours après la mort de Back Médio, le samedi 04 juin, l’artiste Debordo Leekunfa, l’une des valeurs sûres du couper-décaler est victime d’un grave accident de la circulation sur l’autoroute du Nord, qui entraîne la mort de trois membres de son staff, dont deux danseurs et un manager.

S’ajoute à cette liste, la mort du producteur du mythique groupe des années 80, Woyas, François Konian, le 6 juin, quand deux jours plus tard Sery Billy Wanyou ( batteur du groupe Woya), dit Syncop, meurt le 09 juin à à l’hôpital Saint Louis de Paris des suites d’une longue maladie.

L'on note également la disparition de la chanteuse Tantie Oussou, le 27 août 2016, et cette de Albertine N’Guessan, actrice dans la série "Sah Sassandra" le 22 avril à Oumé, non sans oublier la dernière disparition de l’artiste comédienne, Marie Louise Asseu, le mercredi 07 décembre 2016, des suites d’une crise d’AVC (Accident Vasculaire Cérébral).

tad/kam
Commentaires


Comment