Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article
Région

Daloa-Santé de la mère et de l’enfant : Plus de 20 sages-femmes en formation pour lutter contre la mortalité maternelle dans la région
Publié le samedi 31 decembre 2016  |  L’intelligent d’Abidjan
Comment


Pour une meilleure prise en charge de la santé de la mère et de l’enfant afin de réduire considérablement le taux de mortalité maternelle (Six cent quatorze (614) décès enregistrés pour environ 100000 naissances vivantes en Côte d'Ivoire) , le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique en partenariat avec le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) l’UNFPA a organisé les 28 , 29 et 30 décembre à l’antenne de l’institut national de formation des agents de santé de Daloa ( INFAS de Daloa) , un séminaire de formation d’une vingtaine d’encadreurs des étudiants sages-femmes issus des quatre départements de la région du Haut Sassandra sur la thématique suivante «Atelier de revue des outils du système de tutorat et de mise à niveau des encadreurs cliniques des sites de stages ».
Pour Mme Djehoué Antoinette, directrice de l’antenne de l’INFAS de Daloa, cet atelier est conçu comme une consolidation du partenariat du milieu clinique et des établissements d'enseignement pour permettre aux stagiaires d'acquérir un meilleur apprentissage gage d'une formation de qualité. Avant de poursuivre, « les stages constituant une activité déterminante de la formation des sages-femmes, il est donc impérieux que celles qui assurent ce rôle crucial soient reconnues, formées et soutenues. »
Pour sa part, le représentant du directeur régional de la santé a profité pour donner des recommandations aux participantes à savoir, l'assiduité, la ponctualité et la courtoisie en ces propos « suivez bien cette formation pour qu'elle soit profitable aux étudiantes que vous auriez à encadrer afin de réduire au minimum le nombre de décès maternel dans la région qui était selon les chiffres, en 2015, au nombre de 216 pour 100000 naissances vivantes. » a-t-il prodigué.
Notons que durant trois jours, les 20 sages-femmes ont été formées sur les différents modules tels que le concept de tutorat, l'approche de la formation et processus d'encadrement.

BP , Correspondant
Commentaires

Dans le dossier

Santé 2016
Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 3828 du 31/12/2016

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment

Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment