Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Entrepreneuriat: Le concept African Dream pour motiver la diaspora à investir.
Publié le mardi 10 janvier 2017  |  MZK Group
Présentation
© Autre presse par DR
Présentation des rencontres annuelles du recrutement et de l’entrepreneuriat pour la diaspora africaine.
les co-organisateurs du forum 2017, Fanta Traoré Ginzburg, directrice générale de Empower talents and Careers et Ange Tra Bi, associé-gérant de MZK Group Intelligence.
Comment


African diaspora’s recruitment and entrepreneurship annual meeting (African Dream), en français, Les rencontres annuelles du recrutement et de l’entrepreneuriat pour la diaspora africaine, est présenté comme «un concept» né d’ «un appel du cœur » de voir « le rêve africain » du développement se réaliser.

Entrepreneuriat: Le concept African Dream pour motiver la diaspora à investir
« Recruter des jeunes de la diaspora à fort potentiel, favoriser et accompagner le retour d’une classe de jeunes cadres africains compétents et expérimentés, accompagner des projets d’investissements des cadres de la diaspora partout en Afrique, bâtir en toute confiance l’Afrique de demain ». Telle est la plateforme d’ «opportunité unique» que veut offrir African Dream, à paris-La Défense-Renaissance hôtel (France), du 24 au 26 mars 2017.
Événement auquel sont conviés des dirigeants d’entreprises, décideurs, gestionnaires de ressources humaines, étudiants, cadres et entrepreneurs africains vivant à l’étranger, diplômés, institutions et organismes de promotion de l’investissement. L’information a été donnée, hier, par les co-organisateurs du forum 2017, Fanta Traoré – Ginzburg, directrice générale de Empower talents and Careers et Ange Tra Bi, associé-gérant de MZK Group Intelligence, par ailleurs directeur de publication de RH Mag.
African diaspora’s recruitment and entrepreneurship annual meeting (African Dream), en français, Les rencontres annuelles du recrutement et de l’entrepreneuriat pour la diaspora africaine, est présenté comme «un concept» né d’ «un appel du cœur » de voir « le rêve africain » du développement se réaliser. En témoigne l’ambition des dirigeants des États africains de parvenir à l’émergence d’ici 2020 pour certains comme la Côte d’Ivoire et 2030 pour d’autres.
Les organisateurs, qui ont promis de déplacer des dirigeants d’entreprises en France en mars, sont soucieux d’apporter leur appui à la diaspora. En effet, ils estiment que les personnes de la diaspora sont souvent confrontées à des difficultés d’insertion économique et sociale au terme de leurs études ou après des années d’expérience professionnelle.
Aussi sont-ils contraints de se contenter de leur situation à l’étranger dans l’ignorance des opportunités que les pays africains peuvent leur offrir, faute d’informations de qualité. La rencontre de paris sera donc l’occasion de partager des expériences, de proposer un accompagnement dans la structuration de projets, encourager les jeunes, notamment les petits porteurs de projets à investir au pays avec le soutien des banques. Et sans oublier que dans le business, le promoteur se soumet au cadre tracé par l’État, même s’il peut paraître éprouvant.
Le concept African Dream bénéficie du soutien du ministère de l’Intégration africaine et des Ivoiriens de l’extérieur à travers la Direction générale des Ivoiriens de l’étranger, du ministère de la promotion de la jeunesse, de l’Emploi des jeunes et du Service civique, à travers l’Agence emploi jeunes, de la Chambre de commerce et d’industrie, de Business France et du Réseau ivoirien des gestionnaires des ressources humaines.
Commentaires


Comment