Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Madame le directeur général du conseil du café-cacao sensibilise les operateurs dans les zones de production de cacao.
Publié le lundi 23 janvier 2017  |  Conseil du Café-Cacao
Comment


Du 18 au 20 janvier 2017, Madame le Directeur Général du Conseil du Café-Cacao, Massandjé TOURE-LITSE, à la tête d’une forte délégation du Conseil du Café-Cacao a sillonné les zones de production du café et du cacao pour informer et sensibiliser les opérateurs de la filière café-cacao sur la situation de ralentissement des opérations d’exportation du cacao dans les ports d’Abidjan et de San-Pedro, observée depuis la mi-décembre 2016.

En effet, face à l’ampleur des rumeurs divulguées dans la presse et dans le milieu paysan, relatives à une baisse du prix d’achat bord champ du cacao courant janvier 2017, et à un blocage des activités d’exportation du cacao, Madame le Directeur Général du Conseil du Café-Cacao, accompagné de certains de ses plus proches collaborateurs dont le Directeur Général Adjoint, Chargé de la production et de la commercialisation, Monsieur Edouard NGUESSAN, a entamé du 18 au 20 janvier 2017 une vaste tournée d’information et de sensibilisation des acteurs et opérateurs économiques de la filière cacao pour porter un démenti formel à toutes ces allégations mensongères sans fondement.

« Nous sommes venus vous dire que le prix d’achat bord champ du cacao fixé à 1100 FCFA/ kg en début de campagne 2017-2018 n’a connu aucune baisse. Ce prix de 1100FCFA doit être respecté jusqu’à l’annonce du prix de la campagne intermédiaire. Des personnes véreuses pour assouvir leurs dessins mesquins et pour vous voler, vous font croire que Le Conseil du Café-Cacao connait des difficultés financières, donc incapable de soutenir le prix garanti…..Ce sont des mensonges…. »

C’est ce message de vérité que Madame le Directeur Général du Conseil du Café-Cacao, Massandjé TOURE-LITSE a fait passer à San-Pedro, Soubré et à Daloa devant un parterre d’acteurs et d’opérateurs économiques du secteur du cacao. Elle a dénoncé ces rumeurs fantaisistes qui visent à créer une situation de psychose dans le milieu des producteurs de cacao.

Le Directeur Général Adjoint, Monsieur Edouard NGUESSAN, membre de la délégation du Conseil du Café-Cacao est intervenu à chaque étape de la tournée pour expliquer les causes de l’engorgement constaté dans les ports de San-Pedro et d’Abidjan, à savoir le phénomène des pluies tardives et surtout, l’inadaptation des installations techniques du port de San-Pedro à contenir l’importante quantité de cacao dans ses locaux.

Afin de gérer cette situation préjudiciable à la fluidité des exportations du cacao, les Responsables du Conseil du Café-Cacao et les Autorités portuaires de San-Pedro se sont rencontrés pour envisager des solutions à même de désengorger les magasins de stockage. Pour l’heure, de gros navires d’une importante capacité sont accostés aux quais du port de San-Pedro afin de procéder aux enlèvements du cacao. De plus, des mesures administratives et fiscales allégées ont été prises par les autorités afin de permettre l’accélération de l’embarquement des sacs de cacao.

Le moins que l’on puisse dire c’est que Le Conseil du Café-Cacao entend jouer son rôle de régulateur du secteur dans la concertation avec toutes les parties prenantes.
Commentaires


Comment