Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

La Côte d’Ivoire rattrapée par son passé
Publié le mardi 24 janvier 2017  |  Jeune Afrique
Arrivée
© Abidjan.net par Atapointe
Arrivée du Chef de l`Etat, Alassane Ouattara à Abidjan
Dimanche 02 mars 2014. Abidjan. Après un séjour médical d `un mois en France, le Chef de l`Etat, Alassane Ouattara est de retour à Abidjan.
Comment


Même si les situations du Burkina Faso de 2O14 et de la Côte d’Ivoire de 2017 ne sont évidemment pas comparables, Blaise Compaoré pourrait être un conseiller avisé pour son ami le président Alassane Ouattara qui lui a permis de s'établir à Yamoussoukro.

Le précédent burkinabé

L’ancien locataire du palais de Kosyam connaît bien les causes de son éviction du pouvoir, le 31 octobre 2014. Il doit amèrement regretter de ne pas s’être séparé, plus tôt, de son entourage politico-militaire affairiste qui l’avait coupé des réalités de son pays. De même, le président Alassane Ouattara doit encore avoir à l’esprit les troubles agitant le Burkina Faso, peu avant son investiture, le 21 mai 2011.

On se rappelle qu’au printemps de 2011, des militaires, pourtant proches de Blaise Compaoré, multipliaient les manifestations dans les rues afin d’obtenir le paiement de primes. Des échoppes de commerçants brûlaient dans les quartiers, les étudiants et leurs professeurs étaient en ébullition. Les revendications se multipliaient, l’insécurité faisait tâche d’huile dans les grandes villes. Face à cet état quasi insurrectionnel de 2011, Blaise Compaoré limogea le chef d’état-major des Armées et le commandant de la gendarmerie, muta des officiers et des policiers de haut rang, changea de Premier ministre et constitua un nouveau gouvernement avec quasiment les mêmes ministres de son clan présidentiel
... suite de l'article sur Jeune Afrique

Commentaires


Comment