Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article
Région

CAN 2017: Hervé Koffi, le dernier rempart burkinabè
Publié le vendredi 27 janvier 2017  |  RFI
Hervé
© Autre presse par DR
Hervé Koffi, le gardien des Etalons du Burkina Faso
Comment


Le Burkina Faso va affronter le samedi 28 janvier la Tunisie au Stade de l’Amitié à Libreville, lors du premier quart de finale de la CAN 2017. La rencontre, comme tout match décisif, devrait se jouer sur des détails. Du côté du Burkina Faso, un homme est au centre des attentions à cause de ses prestations, le gardien Hervé Koffi.

On dit souvent que pour gagner une Coupe d’Afrique des nations, il faut de bons attaquants pour marquer, mais dans le football moderne, il faut également de bons éléments défensifs pour éviter d’en prendre. Lors de la phase de groupes, le Burkina Faso a marqué à quatre reprises et n’en a encaissé que deux. Nous sommes donc allés rencontrer le gardien des Etalons, Hervé Koffi.

Hervé Koffi, un gardien humble

Hervé Kouakou Koffi, gardien âgé de 20 ans, participe à sa première Coupe d’Afrique des nations. « Quand je suis arrivé au Gabon, je me suis dit que ce n’était pas une compétition comme les autres, c’est différent, la CAN est différente, et surtout elle est regardée dans le monde entier. Il y a une autre pression, mais c’est à toi de travailler pour surmonter la pression et rester concentrer pour bien aborder les matches. C’est ce que j’ai fait et ça a payé », confie l’international burkinabè.

Les débuts du jeune gardien ne sont pas forcément faciles à la CAN, surtout quand on ne compte que quatre sélections au moment de commencer l’épreuve. « Les deux buts que j’ai encaissé, c’est un manque d’expérience, mais je vais continuer à travailler. Je veux faire parler de moi dans cette CAN, mais il faut toujours garder la tête sur les épaules », affirme Hervé
... suite de l'article sur RFI

Commentaires


Comment