Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Grève des fonctionnaires : le mot d’ordre suspendu pour un mois
Publié le samedi 28 janvier 2017  |  Abidjan.net
Assemblée
© Abidjan.net par Serges T.
Assemblée générale des syndicats des fonctionnaires: suspension de la grève pour un mois
Vendredi 27 Janvier 2017. Abidjan. Les syndicats des fonctionnaires ont suspendu la grève pour un mois lors de leur Assemblée générale.
Comment


La Plateforme nationale des organisations professionnelles du secteur public de Côte d’Ivoire a suspendu son mot d’ordre de grève pour un mois, au cours d’une Assemblée générale, ce vendredi 27 janvier, à l’université Félix Houphouët-Boigny de Cocody.

En effet, la plateforme ayant enregistré ‘’des concessions’’ dans les négociations avec le gouvernement a invité les fonctionnaires à reprendre le travail dès le lundi 30 janvier en attendant la prise en compte totale de leurs revendications. «Dans un mois, on se retrouve pour apprécier les avancées, les reculades et déterminer la position à suivre », a indiqué Zadi Gnagna, président de la Plateforme.

On note au nombre des acquis des syndicats dans les négociations avec le gouvernement le retrait de certaines dispositions de l’ordonnance n° 2012-303 du 04 avril 2012, portant organisation des régimes de pensions gérés par la Caisse Générale de Retraite des Agents de l’Etat (IPS-CGRAE) ; la revalorisation indiciaire de 150 points pour les emplois ne bénéficiant pas d’une grille particulière, l’intégration des agents journaliers du secteur public à la Fonction Publique ; le respect de la liberté syndicale (demande de prélèvement à la source des cotisations des syndiqués pour le compte des syndicats et la mutation des responsables syndicaux au lieu du siège) ; la suppression de deux impôts sur les salaires : la Contribution Nationale (CN) et l’Impôt sur les Salaires (ITS).
Mais la question du paiement du stock des arriérés, liés aux mesures actées par le Gouvernement en 2009 estimé à 249.6 milliards de FCFA qui est le nœud gordien des négociations, demeure toujours en suspens. Aussi, la Plateforme nationale a-t-elle invité « instamment » le gouvernement à faire des propositions de paiement de ce stock des arriérés de salaire.

Depuis le 9 janvier 2017 la Plateforme nationale des organisations professionnelles du secteur public de Côte d’Ivoire et l’intersyndicale des fonctionnaires ont entamé une grève qui a paralysé l’administration publique ivoirienne.

D.Tagro
Commentaires


Comment