Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Enjeux énergétiques en Afrique de l’Ouest: Un sommet régional pour répondre aux besoins des populations
Publié le dimanche 5 fevrier 2017  |  L'Héritage
Comment


Les 26 et 27 janvier 2017 s’est tenu en Côte d’Ivoire à Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire, un sommet régional sur la coopération énergétique. Il s’agissait à travers ce sommet d’attirer des capitaux privés dans les secteurs de l’énergie, de l’électricité et des infrastructures en Afrique de l’Ouest, et de créer une plateforme pour des solutions de financement intégré. A l’ouverture de ce sommet, Valérie M. Aruffo, directrice régionale de l’énergie Afrique de l’Ouest, dans un bref discours, a souhaité que cette rencontre soit fructueuse pour les pays de l’Afrique de l’Ouest en matière d’approvisionnement d’énergie. A sa suite, l’honorable Patrick Sendolo, ministre libérien des mines, de l’énergie et de la terre s’est réjoui du partenariat entre le Libéria et la Côte d’Ivoire. Car pour lui, dans la sous-région, la Côte d’Ivoire représente un acteur majeur en matière d’énergie. Il a ensuite dressé le tableau au niveau de l’avancée de l’électrification dans son pays et des efforts du gouvernement sans oublier l’apport de la Côte d’Ivoire. Le président de la cérémonie, le ministre ivoirien du Pétrole, de l’Energie et du Développement des Energies Renouvelables a noté que l’importance du thème de ce sommet n’est plus à démontrer au regard des besoins des pays africains en matière d’accès aux différentes ressources énergétiques y compris celles des énergies renouvelables. Dressant un tableau sombre d’approvisionnement en électricité, le ministre Thiery Tanoh a fait savoir que plus de 620 millions d’Africains vivent sans électricité et le continent présente un taux moyen d’électrification de 4, 2 % soit le plus faible parmi les régions en développement. En outre, il rappelle que les énergies renouvelables sont faiblement représentées dans le mix énergétique. La nouvelle dénomination du département ministériel traduit donc la volonté du chef d’ l’Etat, Alassane Ouattara de mettre un accent particulier sur le développement des énergies renouvelables. Toutefois, note-t-il que la Côte d’Ivoire a fait d’importantes avancées en matière d’accès en énergie des populations. Et ses efforts seront poursuivies annonce-t-il. Il faut noter que pour trouver une solution définitive en matière de fourniture en énergie en vue de satisfaire les populations de la sous-région, plusieurs panels et discussions ont meublé ce sommet. Le Royaume du Maroc avec la présence effective de son ambassadeur, Abdelmalek Kettani a pris part à ce sommet.

Etienne Atta
Commentaires


Comment