Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

La POECI fait son bilan de 2016 et établit ses perspectives stratégiques pour 2017-2020
Publié le jeudi 9 fevrier 2017  |  POECI
Déclaration
© Autre presse par POECI
Déclaration finale de la POECI sur les tendances du taux de participation et les résultats
Mercredi 21 décembre 2016. Abidjan. Déclaration finale de la POECI sur les tendances du taux de participation et les résultats. Photo: Marie-Paule Kodjo, porte-parole de la POECI ( Plateforme des organisations de la société civile pour l`observation des élections en Côte d`Ivoire).
Comment


La Plateforme des organisations de la Société Civile pour l’Observation des Elections en Côte d’Ivoire (POECI) a organisé les 2 et 3 février 2017, au Wharf hôtel de Grand-Bassam, sa retraite annuelle pour faire le bilan de l’exécution du projet « Appui de la POECI au renforcement de la démocratie en Côte d’Ivoire à travers une révision constitutionnelle et un processus électoral de 2016 inclusifs et apaisés » et dégager les perspectives pour 2017-2020.

La retraite qui a été suivie de l’Assemblée générale de la POECI a vu la participation de l’ensemble des organisations, du Conseil d’administration, de la Coordination, des membres de l’administration, des superviseurs et superviseures, de coordonnateurs et coordonnatrices et d’observateurs et observatrices.
La cérémonie d’ouverture de la retraite, présidée par le Président du Conseil d’administration de la POECI, l’imam Ibrahima Koné, a enregistré les allocutions du Directeur résident du National Democratic Institute (NDI), M. Kevin Adomayakpor, et de Mme Leah Kaplan de l’Agence des Etats-Unis pour le Développement International (USAID). Les deux intervenants se sont félicités des activités majeures de qualité menées par la POECI en 2016 et l’ont engagée à poursuivre sa mission de contribution à la démocratisation de la Cote d’Ivoire.

Sur invitation de la POECI, Me Alley Victoire, Commissaire centrale et Porte-parole à la Commission Electorale Indépendante (CEI), a prononcé une conférence inaugurale sur le thème « Une société civile forte et engagée autour des enjeux électoraux et de la bonne gouvernance en Côte d’Ivoire ». La Commissaire centrale de la CEI, qui avait à ses côtés sa collègue Mme Marguerite Yoli-Bi, a exhorté les organisations de la société civile qui s’investissent dans l’observation électorale à continuer leurs activités au-delà de la période des élections et à travailler permanemment pour une société civile forte et dynamique.
Durant deux jours, les participants ont planché sur les bilans moral et financier de la Plateforme pour la période écoulée.

Ainsi, au niveau des activités, la POECI a été active et présente lors des différents processus électoraux de l’année 2016. Différents rapports ont été produits par les personnes ressources de la POECI sur Les Focus groups sur la réforme constitutionnelle, les activités liées à la Révision de la liste électorale (RLE), au référendum et aux élections législatives, aux Campagnes d’éducation civique et à la Communication et présentés aux participants.

Par ailleurs, des travaux de groupe ont permis de faire le bilan sur les quatre axes suivants : « Fonctionnement de la gestion administrative et financière », « Observation du processus électoral de 2016 (Révision de la liste électorale, Observation préélectorale, Observation du referendum constitutionnel, l’observation des élections législatives par PVT) », « Les activités de consultation des populations et de plaidoyer sur la réforme constitutionnelle » et « Les activités d’éducation civique des populations menées par les OSC membres de la POECI ».

Les réflexions des groupes de travail ont produit des recommandations dont l’une des plus importantes est de mener le plaidoyer auprès de la CEI pour intégrer la notion d’observation fixe comme meilleure pratique et l’inclure dans la formation de ses agents.

Au niveau financier, la POECI a bénéficié de l’appui technique du National Democratic Institute (NDI) et de l’appui financier de l’Agence des Etats-Unis pour le Développement International (USAID). Ces différentes contributions s’élèvent à environ 890.000 dollars américains qui ont permis à la POECI de jouer son rôle d’acteur à équidistance des acteurs gouvernementaux et politiques dans les différents processus électoraux.
En terme de perspectives pour 2017-2020, la POECI voudrait orienter ses activités sur quatre axes stratégiques : « Observation des processus électoraux », « Education à la citoyenneté », « Gouvernance et suivi des politiques publiques » et « Mobilisation des ressources et suivi de la stratégie ».

A travers ses axes stratégiques, la POECI veut d’abord continuer à améliorer sa contribution à la surveillance de l’organisation et du déroulement des élections. Mais surtout, la POECI entend devenir un acteur clé de l’éducation à la citoyenneté, améliorer sa contribution à la consolidation de la bonne gouvernance et la démocratie en Côte d’Ivoire et enfin diversifier et accroitre les ressources qui lui sont allouées afin de réussir sa mission.
Commentaires


Comment