Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Grèves récurrentes des enseignants: le MOMICI exprime son indignation
Publié le mardi 14 fevrier 2017  |  L’intelligent d’Abidjan
Comment


Réuni en assemblée générale, le lundi 13 février 2017 le MOMICI (Mouvement des Mamans Indignées de Côte d’Ivoire) a organisé un point de presse à la mairie d’Adjamé, relatif à la perturbation de l’école.
Suite aux grèves à répétition dans le milieu scolaire, au refus des instituteurs de dispenser les cours de mercredi , et à leur opposition au nouveau calendrier scolaire, le MOMICI a exprimé son mécontentement . Pour Mme Honorine Assoua, présidente du bureau exécutif du Mouvement des mamans indignées de Côte d’Ivoire, le changement au sein du calendrier scolaire ne devrait en rien affecter la bonne formation des enfants. « Nous, mamans de Côte d’Ivoire, avons fait cours à notre époque les mercredis et samedis et n’en sommes pas mortes » a-t-elle déclaré. Selon elle, les efforts que le gouvernement déploie pour l’éducation des enfants doivent être salués et non blâmés. Elles ont aussi affirmé être fatiguées que les formateurs jouent avec la formation, la vie et surtout l’avenir de leurs enfants. « Nous mamans indignées de Côte d’Ivoire sommes fatiguées de cette situation où chaque jour vient avec son lot de grèves, lâchant nos enfants à la rue et à la merci de tous les risques de la vie et vices », a-t-elle ajouté. En outre, le MOMICI déplore les manœuvres de certaines personnes dont l’unique obsession est de faire vivre une année blanche à l’Ecole ivoirienne. Aussi, demande-t-il aux enseignants d’arrêter de pénaliser les enfants qui sont aussi leurs enfants. Par ailleurs, les femmes du Mouvement ont tenu à saluer, remercier et féliciter le Président de la République SEM Alassane Ouattara ainsi que le ministre Kandia Camara pour les efforts infatigables et la décision du Gouvernement d’instaurer les cours de mercredi afin d’étendre le temps d’apprentissage. « Ceci est une preuve supplémentaire de leur volonté de bâtir une Ecole performante »a conclu Mme Honorine Assoa.

TAB avec DS
Commentaires

Dans le dossier

Grèves et crise sociales
Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 3863 du 14/2/2017

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment

Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment