Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire : les six journalistes interpellés dimanche remis en liberté
Publié le mardi 14 fevrier 2017  |  Jeune Afrique
Les
© APA par Amah SALIOU
Les 6 journalistes accusés de ``diffusion de fausses informations`` libérés
Mardi 14 fevrier 2017. Abidjan. Les six journalistes ivoiriens accusés de diffusion de ‘’fausses informations’’ ont été libérés. Photo: Vamara Coulibaly.
Comment


Les six journalistes interpellés dimanche ont été remis en liberté ce mardi 14 février. Leur arrestation pour "divulgations de fausses informations" en lien avec la récente mutinerie des forces spéciales d’Adiaké avait provoqué l’indignation de la profession, qui avait massivement dénoncé une atteinte à la liberté de la presse.

« Le juge d’instruction a décidé de les remettre en liberté », rapporte Félix Bony, journaliste du quotidien L’Inter, dont le directeur de l’information Vamara Coulibaly et le rédacteur en chef Hamadou Ziao avaient été arrêtés dimanche, en même temps que Jean Bédel Gnago de Soir Info (groupe Olympe, également propriétaire de L’Inter), Yacouba Gbané et Franck Bamba Mamadou, directeurs du Temps et de Notre Voie, ainsi que Ferdinand Bailly, journaliste pour Le Temps.

Selon les déclarations à l’AFP de Guillaume Gbato, responsable du Syndicat de la presse privée de Côte d’Ivoire, les six journalistes auraient toutefois été inculpés « d’atteintes à la sureté de l’Etat, à l’incitation des militaires à l’insoumission et à la rébellion ».

Sur Twitter, le ministre de la Communication, Bruno Koné, à qui les représentants de la profession demandaient depuis dimanche la libération de leurs confrères, s’est félicité de leur remise en liberté.

« Consternation » dans les rédactions

Un communiqué du procureur de la République lu lundi à la télévision nationale justifiait ainsi l’interpellation des journalistes : « relativement aux récents mouvements d’humeur des militaires […] il nous est donné de constater que certains organes de presse divulguent de fausses informations de nature à inciter les soldats à la révolte ».
... suite de l'article sur Jeune Afrique

Commentaires


Comment