Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

"Les entreprises d’agrobusiness ne pouvaient pas payer pendant longtemps leurs souscripteurs à des taux exorbitants", soutient le ministère de l’économie et des finances
Publié le vendredi 17 fevrier 2017  |  Ministères
Conférence
© Ministères par DR
Conférence de presse de Koné Drissa, Conseiller technique en charge des questions économiques au Ministre de l`Economie et des Finances
Description: Jeudi 16 février 2017. M. Koné Drissa, Conseiller technique en charge des questions économiques au Ministre de l`Economie et des Finances anime une conférence de presse sur le phénomène de l`agro-business en Côte d`Ivoire.
Comment


Le Conseiller technique en charge des questions économiques au Ministre de l’Economie et des Finances, Drissa Koné a réaffirmé, jeudi, lors d’une conférence de presse, que les entreprises d’agrobusiness ne pouvaient pas payer pendants longtemps leurs souscripteurs à des taux exorbitants.

Revenant sur les raisons qui ont conduit l’Etat à mettre fin aux activités des promoteurs de ce secteur d’activités, le représentant du ministre de l’économie et des finances, a relevé entre autres, la fonction régalienne de l’Etat qui consiste à protéger ses citoyens de toutes entreprises aux pratiques non conformes aux règles financières.

En outre, poursuit-il, l’enquête diligentée par le Gouvernement, a révélé que lesdites entreprises ne pouvaient pendant longtemps payer leurs souscripteurs à des taux exorbitants, allant de 200 à 300 %. Le conférencier est revenu sur la décision du Gouvernement d’entamer le processus de remboursement du capital investi à partir de ce mois de février. En vue d’accélérer ledit processus, le comité de veille mis en place, invite les souscripteurs à se rendre du lundi 20 au samedi 26 février 2017, dans toutes les trésoreries des communes d’Abidjan, de Bingerville et de l’intérieur du pays, ainsi qu’ à la rotonde de la cité financière au plateau, pour les formalités d’usages y afférentes. Il s’agira pour les souscripteurs de se munir d’une pièce d’identité en cours de validité, d’une copie du contrat de souscription, des reçus délivrés par les promoteurs au moment de la souscription, des reçus de versement à la banque et de leurs contacts téléphoniques.
Commentaires


Comment