Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Cour d’appel de Bouaké: De nouveaux magistrats installés
Publié le mardi 21 fevrier 2017  |  Fraternité Matin
Nouvelle
© Abidjan.net par DR
Nouvelle Constitution: Le Comité d`expert fait des éclaircis
Samedi 08 Octobre 2016. Abidjan. M. Sansan Kambile garde des sceaux,ministre de la justice et M. Ouraga Obou, président du comité des experts ont co-animé une conférence de presse sur la révision de la Constitution. Photo: M. Sansan Kambile garde des sceaux,ministre de la justice
Comment


Sansan Kambilé, Garde des sceaux, ministre de la Justice et des Droits de l’homme, a présidé ce lundi 20 février 2017, au palais de justice de Bouaké, à la rentrée solennelle de la Cour d’appel de ladite ville.

Une rentrée qui a été marquée par trois temps forts. A savoir, l’installation du premier président de la Cour d’appel, celle du procureur général près la Cour d’appel et celle de douze magistrats dont six du siège et six du parquet général.

Après leurs installations par la Cour, Tahirou Dembélé, premier président de la Cour d’appel a salué l’action du gouvernement et plus particulièrement celle du Garde des sceaux, ministre de la Justice et des Droits de l’homme qui a placé en avant le perfectionnement de l’ensemble du personnel judiciaire.

« Depuis votre prise de fonction, vous n’avez de cesse de rappeler à l’ensemble des acteurs de l’institution judiciaire, votre vision d’une justice en phase avec les attentes légitimes des populations. Vous œuvrez dans le sens d’une justice plus accessible et plus moderne en ne ménageant aucun effort pour mettre les moyens nécessaires à l’atteinte de ce noble objectif », a-t-il souligné.

Cette rentrée solennelle est aussi l’opportunité de faire un bilan de l’année écoulée et des projections pour l’année en cours. Tahirou Dembélé a félicité son prédécesseur, Kalilou Koné, muté à la Cour d’appel d’Abidjan et ses collaborateurs dont certains ont également quitté la Cour d’appel de Bouaké pour poursuivre leurs carrières dans d’autres juridictions. « Recevez l’expression de mon estime et ma reconnaissance pour le travail intense et de qualité abattu », a-t-il lancé
... suite de l'article sur Fraternité Matin

Commentaires


Comment