Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Editorial
Article
Editorial

Sur la colonisation / Venance Konan
Publié le jeudi 23 fevrier 2017  |  Politik Afrique
Salubrité
© Abidjan.net par Marc-Innoncent
Salubrité / Opération``Grand Ménage``: les grandes lignes présentées à la presse
Abidjan le 16 Février 2017. Le siège du Quotidien Fraternité Matin a abrité un point de presse donné par le Ministre de la Salubrité, de l`Environnement et du Développement Durable, Anne Ouloto. Au centre de point de presse, les grandes armatures d`une opération de salubrité d`envergure devant avoir lieu le 23 Février prochain, "Le Grand Ménage". Photo: Venance Konan.
Comment


Le 15 février dernier, M. Emmanuel Macron, ancien ministre français de l’Économie et candidat à l’élection présidentielle de son pays, avait déclaré ceci à Alger : « La colonisation fait partie de l’histoire française. C’est un crime, c’est un crime contre l’humanité, c’est une vraie barbarie. Et ça fait partie de ce passé que nous devons regarder en face, en présentant nos excuses à l’égard de celles et ceux envers lesquels nous avons commis ces gestes. » Ces déclarations ont soulevé un énorme tollé en France où certains ont même menacé de poursuivre M. Macron en justice. « Honte à Emmanuel Macron qui insulte la France à l’étranger ! », s’est ainsi insurgé un certain Gérard Darmanin du parti Les Républicains, tandis que Christian Estrosi, l’ancien maire de Nice estimait pour sa part que Macron avait « discrédité la grande histoire de France », pendant que Marine Le Pen, autre candidate à l’élection présidentielle française se demandait : « y a-t-il quelque chose de plus grave, quand on veut être Président de la République, que d’aller à l’étranger pour accuser le pays que l’on veut diriger de crime contre l’humanité ? »

La colonisation, nous semble-t-il, est l’une des pages de l’histoire de leur pays que de nombreux Français ont du mal à assumer entièrement. Il y a peu, M. François Fillon, ancien Premier ministre et lui aussi candidat à la présidentielle française, déclarait que la colonisation fut simplement un échange de culture. Pour M. Nicolas Sarkozy, ancien Président de la République française, « le colonisateur a pris, mais je veux dire avec respect qu’il a aussi donné. Il a construit des ponts, des routes, des hôpitaux, des écoles. Il a rendu fécondes des terres vierges, il a donné sa peine, son travail, son savoir. » Tout cela provient sans doute du fait que l’histoire de la colonisation n’est pas enseignée en France dans toutes ses dimensions, ou alors, elle est simplement réduite aux seules relations entre la France et l’Algérie. Il y eut une guerre entre ces deux pays, qui se solda par l’indépendance du second après des milliers de morts et des actes de torture, et le retour forcé de milliers de Français vivant en Algérie, ceux que l’on appela les « Pieds Noirs. » Cette histoire n’a pas encore été totalement digérée des deux côtés de la Méditerranée
... suite de l'article sur Politik Afrique

Commentaires


Comment