Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Transport lagunaire : la STL achève la formation de ses agents en prélude au démarrage de ses activités le 10 mars
Publié le vendredi 24 fevrier 2017  |  APA
Comment


Abidjan (Côte d’Ivoire) - La Société de transport lagunaire (STL), filiale du Groupe SNEDAI a organisé, vendredi, à Abidjan une cérémonie officielle de remise de diplômes à ses agents, marquant la fin de la formation de son personnel technique et navigant en prélude au démarrage de ses activités le 10 mars prochain par une ‘’phase test’’, a constaté un journaliste de APA sur place dans la capitale économique ivoirienne.

‘’Cette cérémonie est importante pour nous parce qu’elle marque la fin de la formation du personnel technique et naviguant pour la qualité et le confort qu’on veut offrir à nos clients’’, a expliqué le Directeur général adjoint de la STL, David Fofana.

‘’Tous les agents de la STL sont prêts pour l’exploitation sur le plan technique, maintenance et commercial’’, a-t-il rassuré, ajoutant que ce sont au total ‘’41 agents qui ont été formés dans les différents corps de métier’’.

Cette formation qui a allié la théorie à la pratique s’est faite en deux étapes avec notamment Damen, le partenaire hollandais de la STL.

‘’Le démarrage effectif des activités de la STL est prévu le 10 mars (2017). Ca va être une phase test que nous allons lancer’’, a poursuivi M. Fofana. Les activités de la STL vont véritablement démarrer ‘’avant la fin du premier semestre de l’année’’, a-t-il précisé, exprimant l’ambition de son entreprise, de ‘’proposer un service innovent et adapté’’ aux clients.

Les activités de la STL devront constituer une bouffée d’oxygène pour les Abidjanais qui sont confrontés très souvent à d’énormes difficultés de déplacement.

Créée en 2007, la SNEDAI compte à ce jour 800 employés. Elle intervient dans quatre secteurs d’activité que sont la biométrie, le transport, le bâtiment et l’énergie à travers l’Afrique de l’Ouest.

LS/APA
Commentaires


Comment